Accélération de la croissance plus forte que prévu au 1er trimestre

|

Après les bons chiffres de la baisse du chômage et des défaillances d'entreprises, l'Insee publie ce matin une accélération de la croissance au cours du premier trimestre à +0,5 %, plus forte que prévu. Le pouvoir d'achat continue d'augmenter (+,12 %) et l'investissement reprend. 

Michel Sapin, ministre des Finances, semble enfin tenir son pari d'une économie plus tonique
Michel Sapin, ministre des Finances, semble enfin tenir son pari d'une économie plus tonique

La situation économique continue à s’améliorer, avec + 0,5% de croissance au 1er trimestre 2016 après +0,3% au 4ème trimestre 2015. Le chiffre est un peu plus important que prévu, puisque l'Insee ne tablait jusqu'alors que sur 0,4 %. La consommation des ménages a encore fortement progressé (+1,2% sur un trimestre, après + 1,4 % sur un an en 2015) et l’investissement des entreprises confirme son accélération, avec +1,6% sur le trimestre). L’acquis de croissance pour 2016 est déjà de 1% à l’issue du 1er trimestre, ce qui signifie qu’avec moins de 0,4% de croissance chaque trimestre, l’objectif de 1,5% sur l’année serait atteint.

Michel Sapin satisfait

« C’est une croissance solide qui est enclenchée, avec une consommation en forte hausse et un investissement des entreprises qui accélère, s'est vite réjoui le ministre des Finances, Michel Sapin La production augmente et se traduit par plus d’emplois et un recul du chômage (- 49 500 chômeurs au 1er trimestre). Notre action porte ses fruits, nous la poursuivrons avec détermination dans les prochains mois». Il aurait pu ajouter que les défaillances d'entreprises sont au plus bas depuis 2009, comme l'a souligné le président de la République. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter