Accusé d'espionnage, Ikea veut faire la lumière

|

A LA UNE Suite à un article du Canard Enchaîné daté du 29 février 2012 évoquant des pratiques d'espionnage sur le personnel et les clients d'Ikea, l'enseigne a annoncé son intention d'entreprendre des vérifications pour faire "toute la lumière" sur cette affaire.

IKEA Logo

Chez Ikea, on a dû en tomber de l'armoire ! Dans son numéro daté du 29 février 2012, le Canard Enchaîné consacre un long article relatant des pratiques d'espionnage des salariés et des clients mises en place par la "direction risque" de l'enseigne. Selon l'hebdomadaire satirique, la filiale française d'Ikea aurait conclu, fin 2003, un accord avec la société d'enquêteurs privés Sûreté International pour obtenir des informations issues du fichier policier Stic, de celui des cartes grises ou des permis de conduire. Pour appuyer ses propos, le journal publie certaines de ces demandes réalisées par e-mail, concernant par exemple l'authentification du conducteur d'une voiture à partir de son numéro de plaque d'immatriculation ou encore le compte-rendu du casier judiciaire d'un candidat à l'embauche. Chacune de ces demandes étaient, toujours selon le Canard Enchaîné, facturée 80 euros à Ikea. D'après le journal satirique, une plainte devrait être prochainement déposée au nom de syndiqués du groupe.
Pour le moment, cependant, aucun dépôt de plainte n'a pu être confirmé. Du côté de la direction de l'enseigne, qui a entamé des vérifications, on assure vouloir "faire toute la lumière sur cette situation". Si aucun syndicat n'a confirmé les accusations du Canard Enchaîné, tous attendent, parfois quelque peu dubitatifs, d'avoir des éclaircissements de la direction. Dès qu'une plainte sera déposée, l'enquête judiciaire devrait pouvoir permettre de déterminer si certains fichiers policiers, comme celui du Stic, ont été consultés de la manière illicite.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations