Marchés

Achats alimentaires : La distribution doit se concentrer sur les prix

|

Les consommateurs font de plus en plus attention à leurs dépenses et beaucoup vont chercher à réduire encore le budget qu'ils accordent à leurs courses alimentaire en 2012. Voilà l'un des principaux enseignements d'une étude réalisée en décembre 2011 par OpinionWay, pour l'éditeur Aldata, auprès de 4 000 consommateurs dans quatre pays, dont la France, sur leurs comportements pour 2012 en matière d'achats alimentaires. Les résultats sont peu ou prou identiques entre pays, reflétant l'obsession du prix. La commodité ou le service s'effacent donc devant le prix, 33% des répondants indiquant ainsi se rendre dans plusieurs magasins pour trouver les meilleurs tarifs. 26% préfèrent aussi acheter des MDD. Et, pour réduire le coût de leur panier, un tiers des répondants comptent s'appuyer sur les programmes fidélité.

L'étude révèle en creux la méfiance persistante qui s'installe entre le consommateur et ses enseignes. 75% des sondés pensent par exemple que lorsque qu'un distributeur modifie l'agencement de son magasin, c'est en général pour son propre bénéfice. Par ailleurs, l'attente aux caisses et les ruptures de stocks restent des épouvantails aux yeux des consommateurs : sept clients sur dix estiment attendre trop longtemps pour payer, et deux sur trois sont agacés par les produits manquants en linéaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter