Achats de rentrée scolaire : l'e-commerce bousculé par le m-commerce

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Tendances d'achat, qualité de navigation sur site web et mobile, typologie d'utilisateurs, le spécialiste de l’analyse de l’expérience utilisateur sur Internet, ContentSquare, a passé au crible les comportements d’achats des Français sur le Web s’agissant des courses de rentrée scolaire.

La part des achats de rentrée scolaire réalisée sur mobiles est équivalente à celle du desktop
La part des achats de rentrée scolaire réalisée sur mobiles est équivalente à celle du desktop© ViewApart - Fotolia

Si les Français réalisent encore majoritairement leurs achats liés à la rentrée scolaire en grandes surfaces, l’e-commerce est aussi un moyen de faire ses courses pour de nombreux parents. Ces derniers se répartissent ainsi en deux grandes catégories : les prévenants… et les autres, qu’il est plus convenu d’appeler les ‘early buyers’ – qui réalisent leurs achats en amont, entre le 1er juin et le 15 juillet –, et les ‘late buyers’ qui effectuent leurs courses entre le 15 juillet et le 31 août, selon une étude réalisée par le spécialiste de l’analyse de l’expérience utilisateur sur Internet, ContentSquare. Les early buyers sont ceux qui achètent le plus sur Internet, et représentent en effet 56% des achats de rentrée des classes pour un taux de conversion 16% supérieur à celui des late buyers. Mais si ces derniers sont moins nombreux à effectuers leurs achats de rentrée sur le Web, ils achètent pour des montants plus élevés, avec des paniers dont la valeur moyenne est supérieure de 35% à celle des early buyers. En effet, pris par le temps, ils comparent les prix en moyenne 20% de moins que ceux du mois de juillet et réalisent 6% de visites en moins avant de conclure leurs achats. Résultat : un volume d’articles moins important mais des produits plus chers. Une aubaine pour les sites marchands.

50% des achats de la rentrée se font sur devices mobiles
En France comme dans la plupart des pays où la pénétration du mobile est importante, on le sait bien, la part des achats réalisés sur smartphones est en progression. Bien qu’en règle générale le taux de conversion demeure supérieur sur ordinateur que sur mobile, dans le cas des achats de rentrée, les appareils mobiles sont à l’origine de 50 % des achats pour les produits dédiés aux enfants, même si quelques freins à l’achat subsistent encore comme le temps de chargement des pages parfois trop longs. Quoi qu'il en soit, le m-commerce joue jeu égal avec l'e-commerce, ce qui est suffisamment rare pour être souligné.

Les cartables et les chaussures représentent les plus gros achats de rentrée
Parmi les articles phares de la rentrée, les cartables et les chaussures constituent les plus grosses dépenses, non pas que les parents privilégient le look de leurs progénitures sur le fond, mais les fournitures scolaires et les livres reviennent respectivement à 20 % et 37% moins cher. Ainsi, en moyenne, l'utilisateur passe 58 % de temps en plus sur les pages « cartables » et « chaussures » que sur celles des fournitures et livres scolaires et lors d'une session de recherche, l'utilisateur consomme 75% plus de pages dédiées à ces articles.

 

Méthodologie : quarante millions de sessions de navigation et 460 millions de pages dans le secteur de la grande distribution ont été analysées par la plateforme de ContentSquare.
 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA