Tracking omnicanal : MasterCard et Google auraient noué un accord secret

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Aux Etats-Unis, MasterCard et Google mèneraient des tests afin d'évaluer l’efficacité des publicités en ligne sur l’achat en magasin. Des essais menés sur le parcours web-to-store des clients MasterCard, sans leur consentement.

L'accord aurait occasionné une utilisation sans consentement de données bancaires.
L'accord aurait occasionné une utilisation sans consentement de données bancaires.© Mastercard

Comment mesurer l’impact d’une publicité en ligne sur l’achat en magasin ? Si le taux de transformation du digital vers le point de vente est une donnée clé des retailers, Mastercard et Google s’intéresseraient également à ce type de données quitte à contourner la réglementation sur les données bancaires. L’information, tirée d’un article de Bloomberg daté du 30 août 2018, concerne un outil mis en place par Google et 2017 et baptisé Store Sales Measurement. Testé auprès de quelques commerçants aux Etats-Unis, il permet de savoir si, dans les 30 jours suivant le clic sur une pub en ligne, le consommateur est passé à l’achat (ou pas). L’annonceur est alors averti et peut mesurer le ROI de sa campagne. Or selon le site d’infos, qui cite quatre sources concordantes, aucun des deux milliards de clients MasterCard n'auraient été prévenu. Une utilisation sans consentement des données bancaires, qui auraient donc été transmises par l’acteur américain de systèmes de paiement au géant du web contre une rétribution, qui pourrait s’élever à des millions de dollars.

Si Store Sales Measurement est utilisé dans une version beta depuis un an, personne ne connaissait jusqu'alors le ou les partenaires de Google. La firme de Mountain View indique qu’aucune donnée personnelle, les montants dépensés ou encore la nature des achats ne lui sont transmis. Google et MasterCard se sont refusé à confirmer l’information. Google précise tout de même avoir mis en place un système de chiffrement afin de crypter les données. MasterCard précise de son côté ne partager que des tendances générales en matière de transactions et de volumes d'achats.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA