Acquisition : Migros croque Tegut en Allemagne

|
Migros

Theo Gutberlet n'avait jamais caché s'être inspiré de Migros pour fonder, en 1947, sa chaîne de supermarchés, en Allemagne. La boucle est bouclée. Avec 290 magasins situés dans cinq Lander (Hesse, Thuringe, Bavière, Basse-Saxe et Rhénanie-Palatinat) et 6 400 salariés pour un chiffre d'affaires de 1,17 milliard d'euros, Tegut a été repris, le 11 octobre, par la coopérative suisse. Cette transaction, dont le prix n'a pas été dévoilé, confirme la volonté du groupe zurichois de se développer à l'étranger. «L'expansion en Suisse pour Migros n'est encore possible que de manière relative», a reconnu Edi Class, le président de Migros Zurich. Le directeur de Migros Zurich, Jörg Blunschi, a, lui, jugé que cette acquisition représentait « un rêve » dont « nous sommes fiers ».

Tegut conservera malgré tout son indépendance. La transaction ne concerne, en effet, que les affaires commerciales, qui emploient 4 900 personnes. Les activités industrielles et agricoles du distributeur et leurs 1 400 salariés resteront sous le contrôle de la famille Gutberlet. Migros Zurich proposera ses produits dans les supermarchés allemands, mais les articles fabriqués par sa filiale ne seront pas commercialisés en Suisse.

En rachetant Tegut, la coopérative helvétique veut se doter d'un tremplin pour conquérir la République fédérale. Jörg Blunschi a déjà prévenu que son objectif était de « rendre Tegut d'attaque pour une expansion ». Le groupe pourrait ainsi bientôt ouvrir des magasins dans le Bade-Wurtemberg avant de s'étendre dans les régions du Nord.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2246

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous