Acquisition : Universal rachète EMI pour 1,4 milliard d'euros

|

Bientôt, les Beatles et Coldplay vont rejoindre Madonna et U2. Le groupe Vivendi a en effet confirmé, vendredi, la signature d'un accord définitif visant à procéder via sa filiale Universal Music Group (Madonna, U2...) à l'acquisition de l'activité musique du britannique EMI (Beatles, Beach Boys, Coldplay...), pour un montant de 1,2 milliard de livres (1,4 milliard d'euros). « C'est une acquisition historique pour UMG et une étape importante pour la préservation de l'héritage d'EMI Music. Pour moi, en tant qu'Anglais, EMI fut la compagnie musicale " proéminente " avec laquelle j'ai grandi », explique Lucian Grainge (photo), PDG d'Universal Music. Une concentration au sommet qui va donner naissance à un mastodonte. Universal détenait déjà 25% du marché mondial de la musique, il sera désormais à la tête de 35% avec les 10% du groupe britannique, et réalisera un chiffre d'affaires de 4,2 milliards d'euros. Mais le rachat sera soumis à la décision de nombreuses autorités de la Concurrence aux États-Unis, en Europe et au Japon notamment. Car, désormais, il ne subsistera plus que trois majors de la musique dans le monde : Universal-EMI, Warner et Sony music. Derrière le géant Universal, aucune n'atteint les 15% de part de marché...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2205

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous