Marchés

Adidas au seuil d'une nouvelle stratégie

|

Le patron de la marque allemande a dévoilé ce jeudi 26 mars une nouvelle stratégie, dont l'objectif est de rattraper Nike.

Pour Adidas, l'urgence est de rattraper son retard sur Nike, numéro un mondial du sport.
Pour Adidas, l'urgence est de rattraper son retard sur Nike, numéro un mondial du sport.

C’est l’une des dernières annonces d’Herbert Hainer avant son départ programmé pour 2017, après 13 ans de bons et loyaux services. De plus en plus décrié par ses actionnaires, le patron d’Adidas a annoncé une nouvelle stratégie le 26 mars, dont l’objectif n’est autre que de rattraper son éternel rival, l’américain Nike. Il a imaginé trois axes : « rapidité, grandes métropoles et open source ».

+15% de bénéfice net

En français ( !), il s’agit de présenter des collections plus réactives, d’ouvrir des points de vente en propre dans six mégalopoles (New York, Los Angeles, Londres, Paris, Shanghai et Tokyo) et d’impliquer davantage le consommateur dans la création des produits, à la manière d’un Décathlon français. Grâce à ce plan de bataille, la marque aux trois bandes espère bien inverser la tendance et augmenter son bénéfice net de 15% par an en moyenne d’ici 2020. Insulte suprême : aux Etats-Unis, Adidas est passé numéro trois derrière Under Armour. Et ce, malgré ses 14,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter