Adidas.fr enregistre un record de commandes à cause d’un bug informatique

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le site français d’Adidas a été submergé de commandes dans la nuit de samedi 4 à dimanche 5 avril 2015 après la mise en service d’un code promotionnel de 60 euros. Problème : le code était erroné, et l’ensemble des achats a été invalidé depuis par la marque d'équipements sportifs.

Le bug a été corrigé dimanche 5 avril 2015 vers 5h du matin.
Le bug a été corrigé dimanche 5 avril 2015 vers 5h du matin.© Capture d’écran Adidas.fr

Plus de 200 000 commandes passées en une nuit sur le site Adidas.fr : un record. C’est à cause d’un code promotionnel erroné que le site français de l’équipementier sportif a véritablement été pris d’assaut, dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 avril 2015, finalisant au total 200 000 commandes selon le site Deleabs, qui a diffusé la promotion. 200 000 opérations qui ont été annulées et qui seront naturellement remboursées, comme l’ont indiqué des clients sur Twitter, soulignant au passage le bad buzz avec le hashtag #AdidasGate :

 

Une opération Vente-privée.com

C'est un bon d'achat "Rosedeal" proposé par le site Vente-privée.com qui est à l'origine de cette opération commerciale. Son principe était le suivant : pour 30 euros, l’internaute achetait un coupon de réduction qui en valait le double, soit 60 euros, chez Adidas. Les utilisateurs recevaient alors un code promotionnel unique pour finaliser leur achat. Or, ce code a été réutilisable à volonté pendant plusieurs heures par les internautes, et sans minimum d'achat.

Ce bug aurait pu coûter plus de 12 millions d’euros à la marque aux trois bandes, si l’on multiplie le nombre de commandes (200 000) par le montant de la réduction (60).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA