Adidas veut calmer le jeu avec la Fédération allemande de football

|

BRÈVESOpposé à Nike, l'équipementier historique de l'équipe de football allemande est optimiste pour le renouvellement de son contrat.

 
 

Le numéro deux mondial des équipements sportifs, l'allemand Adidas, espère aplanir dans les mois à venir le conflit qui l'oppose à la Fédération allemande de football (DFB) sur la prolongation de leur partenariat.

« Nous sommes actuellement en négociations avec la DFB et nous sommes optimistes », a déclaré le président du directoire, Herbert Hainer, lors de la conférence de presse annuelle du groupe, ajoutant qu'il pensait qu'un accord pourrait intervenir « dans les prochains mois », sans plus de précisions.

Le conflit est né d'une proposition alléchante de parrainage faite par l'américain Nike, numéro un mondial des équipements sportifs et grand rival d'Adidas.

Depuis, la DFB refuse de reconnaître un accord verbal passé en août 2006 avec le groupe bavarois. Le parraineur historique de la Nationalmannschaft avait accepté que les internationaux allemands jouent avec les équipements (chaussures, gants pour les gardiens) de leur parraineur personnel.

En échange, la DFB avait accepté de prolonger jusqu'à la fin 2014 le contrat de partenariat qui se terminait fin 2010, pour lequel elle reçoit 11 millions d'euros par an.

Mais début décembre, Nike a proposé de parrainer l'équipe d'Allemagne pendant huit ans, à partir de 2011, pour environ 500 millions d'euros au total, soit six fois plus qu'Adidas.
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter