Adieu Hero, bonjour Charles et Alice...

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le transfert de marque a débuté pour les gammes Hero vendues en frais. Ce changement de nom est appuyé par le lancement de neuf nouvelles références qui jouent sur diverses textures.

Charles & Alice

La rédaction vous conseille

C'est officiel, la marque de desserts frais Hero est devenue « Charles et Alice ». Les livraisons en magasins ont débuté il y a quelques jours... Autant dire que les choses sont allées vite : alors que les équipes de Hero disposaient de trois ans pour changer de nom de marque (suite au rachat par le holding de Charles Farraud en septembre 2010), le transfert a été bouclé en à peine douze mois. Les gammes existantes (sans sucre ajouté et bio) changent donc, dès maintenant, de packaging. Elles passent sous la bannière de ces deux prénoms, qui prennent le relais d'une marque perçue comme sérieuse, mais un peu froide.

 

 

Renforcer l'attractivité

 

« Les personnages de Charles et Alice n'apparaîtront jamais. Ce sont des personnalités contradictoires et complémentaires, il faut qu'ils restent dans l'imaginaire des consommateurs, indique Laurent Herlin, directeur marketing de Hero France. Rien ne change, sauf le nom. Au départ, la caution Hero va rester sur le packaging. » Pour enfoncer le clou et créer de l'attractivité, quatre nouvelles gammes, soit neuf références, sont lancées dans le même temps autour des desserts de fruits, avec un travail particulier sur les textures proposées (PVI de 1,59 € à 1,99 € en fonction des produits). Des nouveautés matérialisées par deux « Écrasé de pommes » (caramel ou zestes d'orange), deux Onctueux (pomme- coco-citron vert, pomme-fraise) à la recette veloutée, deux Coulis sur fondant de fruits, et trois Panna Frutta une réinvention de la panacotta en mode fruité intégral, avec une pointe de crème entière et du lait.

Le changement de marque porte sur le frais, où Hero représente environ 12% des ventes de desserts aux fruits et ambitionne d'être « un acteur moteur dans le développement de la catégorie ». Sur l'ambiant, le transfert n'est pas encore à l'ordre du jour et devrait plutôt s'opérer l'an prochain. Mais, avec seulement 2% de part de marché dans ce segment de l'épicerie, la stratégie et le nom futur ne sont pas encore définis. En attendant, Charles et Alice feront parler d'eux à la télévision, avec une vague publicitaire cet automne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2195

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA