ADP conforte son statut de commerçant

|

stratégie p Gestionnaire des plates-formes aéroportuaires de Roissy-Charles-De-Gaulle et d'Orly, Aéroports de Paris (ADP) ne se contente plus de louer des surfaces commerciales. Il exploite aussi de plus en plus de points de vente.

« Vivement dans trois mois ! » Les dirigeants d'Aéroport de Paris (ADP) ont hâte d'inaugurer le magasin de parfums de 600 m2 qui ouvrira fin juin, en même temps que le satellite S3 de l'aéroport Roissy-Charles-De-Gaulle. La boutique, hébergée dans cette zone d'embarquement prévue pour 9 millions de passagers par an et l'Airbus A 380, devrait battre des records. Pour donner une idée du potentiel, Michel Pérol, président d'Aélia, la filiale de Hachette Distribution exploitant des boutiques « duty free » dans les aéroports, révèle que « la boutique de parfums du terminal 2C de Roissy dégage un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros par an sur 230 m2 »...

Partenariat avec Aélia

Le futur magasin, près de trois fois plus grand, est d'autant plus important qu'ADP n'y sera pas que simple bailleur. La société gestionnaire des plates-formes de Roissy-CDG et Orly coexploitera le point de vente avec Aélia. C'est donc la moitié du chiffre d'affaires qui tombera dans sa poche, et pas seulement une redevance !D'autres opérations suivront. ADP et Aélia ont renforcé leur partenariat le 1er janvier 2007. Les deux entreprises ont étendu les activités de SDA, leur société commune qui exploite des boutiques de parfums, d'alcools et de tabac dans tous les terminaux de Roissy-CDG et d'Orly -qui ont accueilli 82,5 millions de voyageurs en 2006.

L'accord confirme la nouvelle stratégie d'ADP. « Nous évoluons d'un statut de pur loueur d'espace vers un statut mixte exploitant de boutiques et bailleur », explique Pascal Bourgue, directeur de la communication. Les deux activités sont florissantes (lire ci-dessous). ADP, le bailleur, fournit un toit à 186 boutiques, 102 bars et restaurants et 9 hôtels dans ses aéroports. Le commerçant, lui, se félicite du dynamisme de sa filiale SDA, qui a réalisé un chiffre d'affaires supérieur à 200 millions d'euros en 2006.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1992

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous