Aeon reprend Mycal

Le feuilleton Mycal vient de trouver une fin avec l'offre de rachat, officiellement annoncée par Aeon (ex-Jusco). Le nouvel ensemble va permettre la création du n° 1 japonais, devant Daiei et Ito-Yokado. Après deux mois passés à étudier les dossiers de candidatures pour trouver un repreneur, Mycal, mis en faillite début septembre, va donc intégrer le groupe de Motoya Okada. Aeon s'est engagé à conserver 80 des 144 magasins directement exploités par Mycal. Le nouveau mastodonte de la grande distribution nipponne s'appuiera sur un réseau national de 800 points de vente. Le choix d'Aeon, qui était l'un des plus attendus avec l'Américain Wal-Mart, satisfait la logique de croissance externe dans laquelle le nouveau leader japonais s'est engagé pour relever le gant face à la concurrence suscitée par l'arrivée d'enseignes étrangères, comme Carrefour et Costco.

L'objectif d'Aeon est de figurer parmi le Top 10 mondial. Le rapprochement avec Mycal permettra de réaliser des économies d'échelle de l'ordre de 3 à 5 %, grâce notamment à la mise en commun des sources d'approvisionnement. Ces gains de productivité iront dans le sens d'une baisse des frais d'exploitation d'Aeon, parmi les plus élevés du secteur : ceux-ci s'élèvent à environ 25 % du chiffre d'affaires.

Au-delà d'un renforcement de sa position sur le marché domestique, l'enseigne parvient également, en reprenant Mycal, à couper l'herbe sous les pieds de ses nouveaux concurrents étrangers. Alors que Wal-Mart s'apprête à débarquer au Japon, Aeon n'a jamais caché que la restructuration de la distribution japonaise viendrait de l'extérieur. Déterminé à ne pas disparaître dans le grand bouleversement, Aeon, qui avait déjà repris les activités de Yaohan en 1997, prive les distributeurs occidentaux d'une nouvelle opportunité d'acquisition.

Reste que beaucoup d'analystes s'interrogent sur sa capacité à intégrer l'activité de Mycal, alors que les dépenses des consommateurs sont toujours à la baisse, et que les ventes de l'enseigne en faillite ont affiché une chute de 30 % en octobre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 0074

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous