Affaire «Nutella» : une amende de 375 000 euros pour Intermarché

|

En janvier 2018, Intermarché avait défrayé la chronique avec des promotions à -70%, notamment pour du Nutella. Ce matin, 25 mars 2019, la Dgccrf a dévoilé le montant de l’amende pour vente à perte.  

intermarché promo -70%

«Opérations promotionnelles agressives: le groupe Intermarché reconnaît des infractions à l’interdiction de revente à perte et accepte le paiement d’une amende de 375 000 €», note la Dgccrf dans son bilan annuel 2018. En janvier de l’année dernière, Intermarché avait en effet lancé une série d’opérations promotionnelle au cours desquelles des produits de grandes marques à forte notoriété, notamment le Nutella, étaient vendus avec une réduction de - 70 %.

« Les investigations menées par les agents de la Dgccrf ont montré qu’Intermarché n’avait pas respecté les dispositions en vigueur interdisant la revente à perte, ce qui constitue une infraction pénale passible d’une amende de 375 000 € pour une personne morale. Fin juin 2018, le  groupe Intermarché a reconnu que ces opérations promotionnelles ne respectaient pas la réglementation relative à l’interdiction de revente à perte et a accepté le paiement d’une transaction pénale de 375 000 €. Cette transaction pénale, dont le principe et les modalités ont été autorisés par le parquet d’Évry, fait suite à la transmission par les services de la CCRF d’un procès-verbal d’infraction», écrit la Dgccrf.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter