Affichage: In-Store media veut le leadership dans les centres commerciaux

|

Face aux mastodontes que sont JCDecaux et Clear Channel, comment exister ? Le groupe In-Store Media veut se faire une place de choix dans les centres commerciaux grâce à un dispositif de totems 100 % digital pour diffuser des campagnes publicitaires. 

In-Store Media veut se concentrer sur les solutions d'affichage digital dans les centres commerciaux
In-Store Media veut se concentrer sur les solutions d'affichage digital dans les centres commerciaux

Le groupe catalan In-Store Media est arrivé en France depuis deux ans. Quelques 120 centres commerciaux plus tard, le voici déjà à rêver de prendre le leadership de la commercialisation et de l’affichage de contenus publicitaires dans les centres commerciaux. Or, déjà deux acteurs de poids sont déjà en place : JCDecaux, qui a notamment équipé Beaugrenelle et So Ouest, et Clear Channel. Qu’à cela ne tienne, le challenger a sa recette pour tenter de se hisser parmi les grands.

Un profil type : la grande conso

Partenaire d’Immochan et de Mercialys, les fincières d’Auchan et de Casino, In-Store Media est spécialisé « dans les centres commerciaux centrés sur la grande consommation » assure Romain Dublanche, directeur général en France. Pas question de verser dans le luxe, le groupe se concentre sur les grandes surfaces. Les annonceurs qui lui font confiance répondent d’ailleurs à cette particularité, puisque ce sont à 35 % des marques de la grande consommation (Danone, Fanta, L’Oréal…) et à 25 % des griffes spécialisées dans la high tech.

Du digital, rien que du digital

Il l’assure, In-store media ne veut proposer que du digital « car cela permet de décupler la créativité des marques » argumente Romain Dublanche. Qui relate ainsi la campagne de Volvic, qui évoluait en fonction de la météo, ou encore celle de Ferrero l’an passé qui a affiché un compte à rebours avant les soldes. Du fait de son lourd investissement dans les centres commerciaux avec ses panneaux digitaux, in-Store bénéficie de contrats plus longs entre 5 et 10 ans. Toutefois, l’acteur qui se dit spécialisé sur le point de vente propose aussi des supports non digitaux pour les linéaires et les entrées de magasins. Le digital a aussi un coût…

Un suivi pointilleux

In-Store assure travailler chaque « mall » au cas par cas pour bien saisir le parcours des clients, et dépose ainsi les totems digitaux à des endroits stratégiques dans les centres commerciaux. Et ça marche, selon les intéressés : les campagnes mises en valeur dans ces totems ont permis une augmentation des ventes de 23 % pour la dernière publicité de Soupline ou encore de 19 % pour Garnier (L’Oréal). Ces chiffres, données par IRI, sont le résultat d’une comparaison avec des magasins témoins de même envergure qui ne bénéficiaient pas de ces campagnes publicitaires.

 

In-Store Media cumule 50 millions d'euros de chiffre d'affaires dans le monde et compte doubler ce résultat d'ici 5 ans. 

Les chiffres clés pour le marché français:

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message