Afflelou, Starbucks... Retrouvez les principales révélations faites lors du Congrès de la franchise

|

Le premier Congrès de la franchise et des réseaux, organisé par LSA le 6 novembre 2014, mettait en relation franchisés et franchiseurs autour d'une même problématique: à savoir comment innover, pour créer la différence par rapport à la concurrence, et comment attirer les candidats franchisés.

Le fondateur du groupe éponyme a profité du 1er congrès de la franchise et des réseaux organisé par LSA, pour annoncer le lancement, début 2015, du site marchand de l'enseigne.
Le fondateur du groupe éponyme a profité du 1er congrès de la franchise et des réseaux organisé par LSA, pour annoncer le lancement, début 2015, du site marchand de l'enseigne.© DR

Des entreprises installées depuis des décennies et de petites qui démarrent. Toutes, quoi qu’il en soit, avec le même leitmotiv : bouger, sans cesse, pour s’adapter à ses marchés et aux consommateurs. Voilà, en substance, la teneur des débats, à l’occasion du premier congrès de la franchise et des réseaux, organisé par LSA le 6 novembre 2014.

Comme si on recommençait tout chaque jour

« Pour durer, résume ainsi Alain Afflelou, fondateur et président du conseil de surveillance du groupe éponyme, il faut se comporter comme si on redémarrait tout en permanence. C’est-à-dire savoir faire table rase de ce qu’on a construit, non parce que n’est pas bon, mais parce qu’il faut innover, toujours. »

Ce que confirme son acolyte, présent avec lui au pupitre, Franck Provost, Pdg de Provalliance : « Le risque est de se reposer sur ce qui est fait, alors qu’il incombe au franchiseur de savoir avoir un coup d’avance. »

Attirer les nouveaux candidats

Son rôle, de franchiseur, est aussi de savoir assurer la relève, à tout le moins attirer à lui de nouveaux franchisés. Cela tombe bien, le secteur est porteur avec, selon la Fédération française de la franchise (FFF), un nombre de franchiseurs qui, entre 2004 et 2013, a quasiment doublé, avec une progression, sur les cinq dernières années, de 8 à 11% en moyenne. De son côté, Laurent Delafontaine, cofondateur d’Axe Réseaux, pointe « 70.000 candidats à la franchise en 2013. »

Dans le lot, met en lumière une étude menée par Toute la Franchise (entreprise faisant partie du groupe Infopro, comme LSA) et Territoires & Marketing, 71% d’hommes. Avec surtout des candidats qui, dans la moitié des cas, ont déjà une forte expérience professionnelle, puisqu’étant âgé de 35 à 49 ans. Et qui, aussi, « benchmarquent » leurs futurs marchés évidemment : 42% d’entre eux entrent en contact avec plusieurs enseignes pour faire le bon choix.

 

 

 

Afflelou peaufine son site internet marchand

C’est ainsi qu’Afflelou, par exemple, pour les capter, s’apprête à lancer un site internet complètement revu, début 2015, pour accroître ses ventes en ligne : « Ce sera comme en magasin, avec les mêmes qualités de conseil », s’enthousiasme ainsi Alain Afflelou. En clair, on devrait avoir un système de conversation automatique se créant entre l’internaute et un conseiller, dans une fenêtre de discussion à part.

De son côté, Starbucks, avec pourtant un business qui n’est pas dématérialisable, entend bien lui aussi innover quant à sa présence « online » et « technologique » : « Aux Etats-Unis, explique ainsi Christophe Borgnis, directeur de la franchise pour Starbucks en France, le paiement sans contact concerne 7 millions de transactions par jour. C’est clairement l’avenir. » Pas de ça, encore, en France, mais une carte de fidélité, par exemple, lancée en août 2014, et déjà acquise par 40.000 clients. Et, surtout, une réflexion quant à la livraison à domicile. Le drive, aussi, qui pèse plus de la moitié des ventes aux US, et pourrait être testé dans les prochains mois en France, après un galop d'essai en Allemagne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise