Africashop : comment CFAO met en relation les enseignes occidentales avec les internautes ivoiriens

Avec l'émergence de la classe moyenne sur le continent africain, les appétits s'aiguisent, et les acteurs désireux de se lancer sur ce marché prometteur se multiplient. CFAO vient de lancer Africashop.ci, un site marchand à destination des internautes de Côte d'Ivoire, mettant en avant les produits d'enseignes telles que Vertbaudet, Etam ou encore du pure player La Redoute.

Partager
Africashop : comment CFAO met en relation les enseignes occidentales avec les internautes ivoiriens
Le groupe CFAO, qui vient de lancer son site marchand Africashop en Côte d’Ivoire, est implanté en Afrique depuis près de 160 ans

S’il est coutume de dire qu’Internet est une fenêtre sur le monde, il est un continent où cet adage prend particulièrement son sens. En Afrique, où le taux de pénétration du Web est très variable d’un pays à l’autre, des entreprises tentent de donner l’envie aux enseignes occidentales d'y vendre leurs produits, et inversement, de permettre aux internautes du continent de réaliser facilement des achats auprès d’elles. C’est notamment l’ambition du groupe CFAO, qui vient de lancer son site marchand Africashop en Côte d’Ivoire. Implanté en Afrique depuis près de 160 ans, et spécialisé dans la distribution de marques, CFAO prend désormais virage du BtoC, et pour l’entreprise, l’e-commerce incarne pleinement cette logique. Mais à la différence d’autres acteurs intervenant dans la vente en ligne sur le continent africain – comme Africa Internet Group par exemple-, CFAO a choisi un modèle plutôt singulier.

Le principe d’un ‘mall’ digital

Concrètement, le portail Web Africashop se présente un peu à la manière d’un mall digital, regroupant en effet de multiples enseignes, présentées sous forme de vignettes cliquables. Dès lors que l’internaute clique sur l’un de ces vignettes, il est redirigé sur le site du partenaire, qui propose en tout point les mêmes produits et la même animation commerciale que pour les internautes résidant en France. Il peut sélectionner les articles comme il le souhaite, et les ajouter à son panier. "Une fois le panier constitué, Africashop aspire ce panier et le rapatrie sur sa plateforme. Ensuite, nous convertissons les prix TTC affichés en euros, en Francs CFA", explique Olivier Nguyen-Khac, directeur général d'Africashop (photo ci-contre). "S’ajoutent ensuite les frais liés à la logistique, au transport, aux frais de douanes, aux frais de transit, aux frais d’importation…".

L’idée, étant que l’écart entre le prix affiché en euros sur le site et le prix recalculé soit le plus bas possible. Une méthode qui pourrait être un frein pour les e-shoppers, dans le cas où la différence entre le prix originel et le prix final serait vraiment trop importante."Nous ne divulguons pas le coefficient multiplicateur que nous appliquons, mais il est constant, que le produit acheté soit soldé, ou non", précise Olivier Nguyen-Khac. Quoi qu’il en soit, c’est bien l’internaute et non pas le marchand qui, in fine, supporte la différence de prix. Un modèle qui pourrait convaincre les enseignes les plus réticentes, d’être référencées sur la plateforme Africashop.

Viser le risque zéro pour les partenaires

Pour l’heure, Africashop compte une dizaine de partenaires, depuis La Redoute en passant par Vertbaudet jusque l’enseigne de chaussures Etam. A terme, l’entreprise s’est fixée pour objectif de couvrir un maximum d’univers et de catégories de produits : vêtements, lingerie, enfants, mode, bijouterie, jouets... "En somme tout ce qui intéresse nos internautes. Par exemple, à Abidjan il y a une offre restreinte et plutôt chère sur les univers du sport et de l’équipement de la maison, nous pourrions les développer sur notre plateforme". Tout le défi pour Africashop étant de convaincre le maximum d’enseignes d’utiliser la plateforme pour vendre leurs produits en Côte d’Ivoire.

Pour autant, le potentiel existerait bel et bien. De nombreux sites marchands constateraient en effet des connexions sur leur plateforme en provenance d’Afrique mais peu d’entre eux adressent véritablement le continent. Le paiement et la logistique étant en effet les principaux freins. Deux problématiques qu’Africashop prend à sa charge. Le paiement tout d’abord. L’internaute peut régler ses achats auprès d’Africashop directement sur le site par carte bancaire, mais s’il préfère, il peut également payer en cash. Il dispose pour cela de 48h pour effectuer le paiement dans l’une des boutiques physiques Africashop. La société se chargeant de régler les achats auprès du marchand partenaire. Et concernant la livraison, les e-marchands n’ont qu’à se contenter de livrer les entrepôts du groupe CFAO en France, au Havre, ce dernier se chargeant de les amener en Afrique. Un bémol toutefois, pour l'internaute, le délai de livraison est indicatif, entre deux semaines par l'aérien, et jusqu'à 40 jours par la voie maritime. "Nous permettons aux enseignes un accès privilégié à un marché en pleine émergence, sans risques", estime le directeur général d’Africashop. Certains ont immédiatement été séduits par la formule, comme La Redoute, qui a bien perçu l’opportunité d’obtenir des ventes incrémentales à un endroit où l’e-marchand ne serait probablement jamais allé vendre ses produits. Alors qu’en y regardant de plus près, le potentiel existerait bel et bien.

Une classe moyenne émergente à conquérir

De l’avis de nombreux observateurs, l’Afrique, à bien des égards, recèle un potentiel commercial prometteur. La Côte d’Ivoire comme le Nigeria ou encore l’Afrique du Sud présentent une classe moyenne émergente. En Côte d’Ivoire, cette catégorie de population désire consommer et s’équiper. C'est un sujet est sensible : "Chacun a sa définition. D’après l’étude que nous avons réalisée, nous considérons que la classe moyenne se situe entre (un niveau de revenus) 4 et 20 dollars par jour, note Olivier Nguyen-Khac. La taille moyenne d’un foyer est de 5 personnes. Si l’on considère la médiane qui se situe autour de 10 dollars, cela représente environ 1 500 dollars par mois". En Afrique, on ne parle d'ailleurs pas vraiment de niveau de revenus, mais plutôt de ‘capacité de dépense par foyer’, car il existe une grande part d’informel sur le continent. En outre, sous la présidence d’Alassane Ouattara, le pays jouit d’une certaine stabilité politique, qui peut notamment être reliée au cycle de croissance économique engagé depuis 2012 (autour de 8% par an). Parallèlement, le taux de pénétration de l’internet se situe à 37%, et ne cesse de progresser années après années, soit l’équivalent de 7 millions d’internautes. Des internautes qui connaissent très bien les enseignes européennes et notamment françaises, abreuvés des mêmes publicités que n’importe quel citoyen d’un pays occidental. Reste désormais aux enseignes, d'avoir la volonté de passer à l'étape supérieure.

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

B&M

Directeur de Magasin H/F - France entière

B&M - 10/10/2022 - Franchise - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

MAANOS

MAANOS

Massages bien-être, massages sportifs, massages sur mesure

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS