Agrexco compte réveiller le marché de l'avocat

|

Baisse des prix, raccourcissement des délais de livraison... Le groupe israélien lance une offensive pour redevenir le numéro un de l'avocat en France.

Shimon Alchasov, le directeur général d'Agrexco pour l'Europe du Sud, ne mâche pas ses mots. « Nous voulons chasser du marché européen les pays producteurs d'avocats de l'hémisphère Sud, comme le Mexique ou le Pérou », annonce-t-il sans ambages. Pour ce faire, le producteur israélien entend jouer sur tous les tableaux : « Nous allons miser sur la rapidité, la qualité et les prix. Hier, la ménagère achetait trois avocats pour 10 francs [1,5 E, NDLR]. Nous voulons retrouver ce niveau de prix. » Géré à parité par les producteurs et le ministère de l'Agriculture d'Israël, le groupe exporte sous sa marque Carmel l'essentiel de la production agricole.

Des animations en magasins

Et cette année, les récoltes sont abondantes. Agrexco prévoit de doubler les volumes d'avocats exportés vers l'Europe, pour arriver à 40 000 tonnes. Il devra pour cela séduire une grande distribution qui vend 75 % des avocats commercialisés dans l'Hexagone.

« Nous allons réveiller un marché en recul, promet Shimon Alchasov. Cela passe par des campagnes de communication, mais surtout des animations en magasins. Notre nouvelle logistique nous permet de proposer des produits mieux calibrés, n'ayant pas souffert du transport, alors que les fruits de nos concurrents voyagent trois à quatre semaines en conteneurs et arrivent en mauvais état. »

Agrexco vient de mettre en service deux bateaux neufs, d'une capacité de 4 200 palettes (contre 3 300 auparavant), qui font la traversée Ashdod-Marseille en trois jours au lieu de quatre. La conservation et les conditions de déchargement des produits ont été améliorées. En aval, le groupe Léon Vincent, chargé du transport jusqu'aux magasins, envisage la construction d'une plate-forme logistique dans le Nord. Le projet devrait aboutir en 2005 si la SNCF s'engage à laisser les avocats Carmel utiliser les voies TGV la nuit.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1876

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous