Agrial et Eurial annoncent à nouveau leur rapprochement

|

Le rapprochement envisagé des coopératives Agrial et Eurial, qui avait été repoussé faute d'accord entre les parties, est de nouveau d'actualité. D'abord dans les activités laitières industrielles, en 2015, puis des coopératives en 2016. Le protocole a été signé le 30 juin. 

Nouvelles rumeurs de rapprochement dans le lait et le fromage
Nouvelles rumeurs de rapprochement dans le lait et le fromage

Les dirigeants d'Agrial et d'Eurial ont enfin réussi à se mettre d'accord. Les deux coopératives vont rassembler toutes leurs activités industrielles laitières au sein d'une nouvelle entité qui prend le nom d'Eurial. C'est cette entité qui commercialisera les fromages de chèvre dont la célèbre marque Soignon, les produits laitiers ultra-frais de Senagral, leader en marques de distributeurs, la mozarrella (apportée par Eurial), et le lait, le beurre et la crème, que les deux coopératives. Cette entité, probablement une société par actions, sera probablement une filiale des deux coopératives. La nouvelle entité sera en ordre de marche à l'automne, donc avant les négociations commerciales 2016. 

N°2 des coopératives laitières

Les deux coopératives prévoient de fusionner en 2016, après accord de l'Autorité de la concurrence, qui n'aura pas de mal à donner son accord, puisqu'elle l'avait déjà donné en 2013 et n'avait rien trouvé à redire à la fusion, tant les deux coopératives, l'une normande, l'autre sur le Poitou-Charentes et le Val de Loire, sont complémentaires. Le nouvel ensemble, dont on subodore qu'il s'appellera Agrial, pèsera alors environ 5,2 milliards de chiffre d'affaires, activités industrielles comprises. Dans la seule collecte, il réalisera 2,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires, pour 2,7 milliards de litres de lait, dont 55 millions de litres de lait bio. Le nouvel ensemble comptera 22 sites. Il deviendra alors le nouveau numéro 2 des coopératives sur le marché du lait en France, derrière Sodiaal-Yoplait mais devant Laita (Paysan Breton, Mamie Nova)

La crise du lait en toile de fond

La crise du lait n'y est pas pour rien et beaucoup craignent qu'elle ne s'amplifie au cours de l'été. "Dans une conjoncture laitière complexe et difficile et à l'heure de l'après-quotas, le nouvel ensemble, d'une taille significative, confortera son positionnement sur les marchés. Il se donne les moyens de répondre à sa stratégie de croissance à l'international en plaçant l'innovation au coeur de sa stratégie", indique un communiqué. Le projet de rapprochement d'Agrial et Eurial n'est pas nouveau puisqu'il avait été annoncé en... janvier 2013. Il devait être effectif en 2014.

A quand les Maîtres Laitiers du Cotentin ? 

Las, en mars 2015, les promis au mariage ne s'entendaient plus. « Nous n'avons pas la même vision sur l'évolution de cette fusion. Le mariage attendra », avait indiqué un dirigeant d'Eurial. Le groupe coopératif normand, dirigé par Arnaud Degoulet a en revanche renoncé - à un rapprochement avec Maîtres Laitiers du Cotentin, également évoqué. Sa filiale grossiste, d'environ 2 milliard de chiffre d'affaires, est pourtant particulièrement intéressante. Mais Agrial a repris la totalité des activités dans le yaourt MDD de Senoble, après une alliance entre égaux qui avait été particulièrement tumultueuse, qui vont donc être apportés dans la corbeille d'Eurial. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter