Agriculture : Michel-Edouard Leclerc réagit avant les manifestations de demain

|

Michel Edouard Leclerc a réagi à «l’interpellation » des éleveurs sur l’origine des viandes avant les manifestions qui auront lieu partout en France demain. Et annonce le lancement d’une opération spéciale viande bovine du 5 au 15 novembre « pour aider les éleveurs à valoriser leur production »

Michel Edouard Leclerc réagit par anticipation aux manifestations d'agriculteurs
Michel Edouard Leclerc réagit par anticipation aux manifestations d'agriculteurs

E.Leclerc est souvent l’enseigne qui est accusée de faire baisser les prix des produits agricoles, rançon sans doute de sa politique discount et de communication qui se retourne contre l’enseigne lors des tensions sur les marchés agricoles. En réponse, il annonce une opération spéciale « viande bovine » (du 5 au 15 novembre) pour aider les éleveurs à valoriser leur production.

« Malgré les jeux d’acteurs devant les caméras, le dialogue avec les éleveurs n’a jamais été rompu. Il débouche aujourd’hui sur l’achat par les Centres E.Leclerc de 4.000 bêtes sélectionnées par nos partenaires du monde agricole » précise Michel-Edouard Leclerc sur son blog.

degradation de l'elevage français

« Je ne cesse de répéter à mes interlocuteurs du monde agricole qu’on a depuis quelques années changé de modèle économique et que l’on est désormais dans une situation de fusion des marchés (financiers, agricoles, de main d’œuvre, etc.), analyse « MEL ». La crise que traverse l’élevage français est une illustration nouvelle de ces interconnexions et imbrications. » Et de lister les éléments qui ont contribué à dégrader la situation de l’élevage français : rigidité dans la formation des prix, perte de débouchés, compétitivité lestée, tensions géopolitiques…

10 % DE LA PRODUCTION HEBDOMADAIRE

« Au vu des difficultés et malgré les jeux d’acteurs devant les caméras, l’enseigne et certaines organisations agricoles n’ont jamais cessé le dialogue. Le résultat de ce travail se concrétise aujourd’hui avec l’annonce par les Centres E.Leclerc de l’achat de 4.000 bêtes pour soutenir l’élevage français », conclut-il. De cette façon, « les Centres E.Leclerc contribueront (à leur niveau) à apporter un peu d’air au secteur, en prélevant d’un seul coup près de 10% de la production bovine hebdomadaire ».

Rappelons que des manifestations agricoles sont prévues dans toute la France, mercredi 5 novembre 2014, avec de nombreuses visites de magasins au programme, pour vérifier l’origine des viandes. Les opérations devraient également touché la RHF, qui utilise principalement de la viande importée dans ses menus.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter