Ahold affiche un bénéfice net en baisse

|

Ahold déçoit les analystes. Le groupe de distribution néerlandais a publié ce jeudi pour le troisième trimestre 2010 un bénéfice net en baisse de 8,6%, inférieur aux attentes du marché, malgré un chiffre d'affaires en hausse. Le bénéfice net s'est établi à 223 millions d'euros alors que les analystes avaient tablé sur un bénéfice net moyen de 240 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe est ressorti en hausse de 10,8%, à 6,69 milliards d'euros. Mais il est lui aussi inférieur aux attentes des analystes, qui prévoyaient un chiffre d'affaires de 6,78 milliards d'euros. Des coûts de restructuration aux Etats-Unis et l'intégration des supermarchés Ukrop, notamment, ont eu un impact négatif sur les résultats du groupe et expliquent cette baisse du bénéfice net, selon un porte-parole d'Ahold. 

A taux de change constants, le chiffre d'affaires est en hausse de 4,6%, notamment grâce aux acquisitions effectuées au premier trimestre. Le groupe néerlandais avait annoncé le 8 février que l'acquisition aux Etats-Unis de 25 supermarchés Ukrop, pour un montant de 140 millions de dollars, avait été achevée avec succès. Aux Etats-Unis, où opèrent également ses enseignes Stop and Shop et Giant, le groupe Ahold a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 15,1% à 4,08 milliards d'euros, bénéficiant de taux de change favorables par rapport au dollar américain. Aux Pays-Bas, où Ahold domine le secteur de la grande et moyenne distribution avec l'enseigne Albert Heijn, le chiffre d'affaires est ressorti en hausse de 5,8%, à 2,2 milliards d'euros. Les chaînes Albert et Hypernova en République tchèque et Slovaquie ont quant à elles enregistré un recul des ventes de 1,6% en raison notamment de la fermeture de magasins prévue par un programme de restructuration débuté en 2009. Pour mémoire, Ahold possède près de 3000 magasins et emploie quelque 140 000 personnes, en équivalent temps plein, dans 11 pays en Europe et en Amérique du Nord.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter