Ahold Delhaize, une fusion avant tout… américaine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’union entre les distributeurs néerlandais Ahold et belge Delhaize ne va pas vraiment changer la donne sur leurs marchés respectifs. Mais l’opération prend tout son sens aux États-Unis, où les deux groupes réalisent l’essentiel de leurs ventes.

fusion Ahold Delhaize pdg

Neuf ans après une première tentative infructueuse de rapprochement, les distributeurs Ahold et Delhaize ont fini par se dire oui le 24 juin. Les deux voisins – le premier est hollandais et compte notamment les supermarchés Albert Heijn, alors que le second est belge et s’appuie sur ses magasins Delhaize – ont décidé de créer une nouvelle compagnie. Très sobrement baptisée Ahold Delhaize pour ne froisser personne, elle va réunir les activités des deux groupes pour donner naissance à un nouvel ensemble qui représente un chiffre d’affaires de 54 milliards d’euros, plus de 6 500 magasins de tous formats et 375 000 employés. 

 Un large potentiel

De loin, on pourrait croire à l’émergence d’un nouveau poids lourd européen de la distribution, dans la droite ligne des derniers rapprochements aux achats qui n’ont cessé de s’opérer en France. Mais le tableau n’est pas aussi simple, puisque Ahold et Delhaize réalisent chacun la majeure partie de leur activité aux États-Unis, avec 60% des ventes de la nouvelle structure qui y sont effectuées, soit 32,9 milliards d’euros. La zone est certes éloignée de leurs pays d’origine, mais elle a l’avantage de proposer un potentiel de consommation bien plus large, avec plus de 320 millions d’habitants, contre 17 millions aux Pays-Bas et 11 millions en Belgique. Ahold y opère notamment sous les enseignes Giant et Martin’s, alors que Delhaize exploite The Food Lion et Hannaford. Une note de la banque d’affaires Natixis qualifie l’opération de « mariage de raison ». Cette fusion, officiellement présentée comme une opération « entre égaux », fait grincer quelques dents en Belgique, les postes clés étant plutôt occupés par des Aholdiens.

Sur un plan financier, elle doit permettre de réaliser des synergies substantielles de 500 millions d’euros d’ici à trois ans. Selon Natixis, cette fusion va permettre « d’atteindre une taille critique aux États-Unis avec une part de marché de 4,2%, de renforcer la place de numéro 2 sur le marché belge (avec une part de marché cumulée de 25,8%) et de profiter de l’expertise en ligne d’Ahold chez Delhaize ». L’alliance des deux distributeurs outre-Atlantique fait sens, avec des implantations très complémentaires. Delhaize est présent sur toute la côte Est du pays, et Ahold occupe la zone centrale de cette même côte. Avec cette union, le nouvel ensemble va entrer dans le top 10 de la distribution américaine, tout en restant sagement à distance des géants Walmart (300 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le pays), Kroger ou Costco.

Une présence très complémentaire aux États-Unis

Implantation des magasins Ahold et Delhaize sur la côte est des États-Unis

Sources : Ahold, Delhaize

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La côte Est est bien couverte par la combinaison des forces du nouvel ensemble, qui compte plus de 2 000 magasins outre-Atlantique. 

Les chiffres

54,1 milliards d’euros : le chiffre d’affaires du nouvel ensemble, dont :

  • 32,9 Mrds € aux États-Unis, avec 2 063 magasins
  • 16,6 Mrds € au Benelux, avec 2 985 magasins
  • 4,6 Mrds € en Europe centrale et de l’Est, avec 1 438 magasins
  • 500 M€ de synergies prévues d’ici à trois ans

Source : sociétés

« Créer un leader du commerce de détail »

Plus près de nous, en Europe, les deux nouveaux mariés ne se marchent pas sur les pieds et continueront à mener leurs activités dans leurs fiefs avec leurs enseignes respectives, où il n’existe quasiment pas de doublon en termes de magasins. Tout juste Ahold va-t-il pouvoir apporter ses quelques magasins belges à son nouvel allié, qui bataille avec Colruyt. Pour Dick Boer, PDG d’Ahold, « la fusion proposée avec Delhaize est une excellente occasion de créer un leader du commerce de détail encore plus fort et innovant pour nos clients, collaborateurs et actionnaires à l’échelle mondiale ». Ahold Delhaize, sous sa nouvelle forme, ne servira pas moins de 50 millions de consommateurs par semaine dans le monde. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2373

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA