Alcatel condamnée pour discrimination syndicale

|

Alcatel a été définitivement condamnée à verser des dommages-intérêts à trois de ses salariées, syndiquées à la CGT et victimes de discrimination syndicale.


La Cour de cassation a rejeté le pourvoi d'Alcatel. Le 15 septembre 2005, la cour d'appel de Paris avait condamné Alcatel à verser 35 000 euros de dommages-intérêts à chacune des trois employées, entrées dans l'entreprise à la suite de l'absorption des sociétés qui les avaient initialement engagées et qui étaient investies de mandats syndicaux.

Alcatel, qui a depuis fusionné avec Lucent, avait contesté l'attribution de ces dommages-intérêts, estimant ne pouvoir être qu'en partie tenue pour responsable des disparités de traitement subies par les trois salariées.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations