Aldi, pionnier centenaire du hard-discount

|

Le distributeur vient de souffler ses 100 bougies. La famille Albrecht peut se flatter d'avoir inventé le concept de discounter, malgré la séparation précoce de la fratrie.

C'est pour pallier les ennuis de santé de son mari boulanger qu'Anna Albrecht a l'idée d'ouvrir, le 10 avril 1913, une petite boutique d'alimentation à Schönebeck, au sud de Magdeburg. En 1946, ses fils, Karl et Theo, reprennent le petit magasin familial de 100 m². Ils développent rapidement l'enseigne qui comptera treize points de vente dès 1950. Incapables de travailler ensemble, ils choisissent en 1961 de se partager l'Allemagne.

Aldi en dates

  • 1913 Anna Albrecht inaugure sa première boutique à Schönebeck
  • 1946 Ses fils, Karl et Theo, reprennent le magasin. Quatre ans plus tard, l'enseigne en compte 13
  • 1961 Theo s'occupe des magasins au nord du pays, Theo de ceux de la partie méridionnale de la RFA
  • 1962 La marque Aldi est née
  • 1971 Theo est libéré d'une prise d'otage, contre 7 millions de DM
  • 1976 Aldi Sud prend pied aux États-Unis (1 200 magasins aujourd'hui)
  • 1988 Aldi Nord ouvre en France
  • 1993 Theo père confie une partie des pouvoirs à ses fils, Berthold et Theo

Theo prend les commandes des magasins au nord du pays et Karl s'occupe de la partie méridionale de ce qui était encore la RFA, avant de se répartir ensuite l'international. L'année suivante, apparaît pour la première fois le nom Aldi, contraction d'Albrecht-Discount.

- Force d'inertie En Allemagne, le distributeur est incontournable. Les trois quarts de la population font leurs courses dans l'un de ses 4 305 magasins. L'enseigne commence tout juste à utiliser la Toile pour assurer sa promotion. Si ses publicités sont diffusées sur des sites tels eBay et gmx.de, sa page Facebook ne compte que 114 000 « J'aime ». Une arrivée tardive sur le Net qui montre l'incroyable résistance du groupe au changement. Pendant des années, ses dirigeants ont refusé de s'adapter aux nouveaux modes de consommation. Ses rayons n'ont longtemps proposé que 400 références, uniquement des marques propres. Et si aujourd'hui son assortiment comprend près de 1 300 produits, Aldi n'a entrouvert que l'an dernier ses portes à de grandes marques comme Coca-Cola et Ferrero. Cette volonté de ne pas suivre l'exemple de ses rivaux lui a déjà coûté cher.

- Respect Son éternel rival, Lidl, est ainsi devenu en 2008 le premier discounter en Allemagne devant... Aldi Sud et Aldi Nord. Et dès 2016, la chaîne aux 11 000 magasins présents dans 20 pays européens pourrait dépasser Aldi dans son ensemble avec un chiffre d'affaires total de 68 Mrds €, contre 67 Mrds € pour son concurrent. Aldi reste néanmoins un géant imposant. Ses 57 Mrds € de chiffre d'affaires amassés en 2012 et son réseau qui comprend plus de 8 700 magasins dans le monde imposent le respect.

- Passation Au décès de Theo Albrecht, en 2010, ses enfants - dont Berthold, qui décédera deux ans plus tard - ont repris les commandes d'Aldi Nord. Quant à son frère Karl, l'âge va le contraindre un jour ou l'autre à céder les commandes d'Aldi Sud. Cette passation de pouvoir à une nouvelle génération pourrait permettre au discounter de repartir sur de nouvelles bases. En élargissant son offre, en proposant davantage de grandes marques et en rendant ses magasins plus attrayants, l'enseigne aux prix cassés pourrait retrouver une seconde jeunesse pour se préparer aux cent prochaines années...

En chiffres

  • 57 Mrds € de CA mondial en 2012
  • 25,52 Mrds € de CA en Allemagne
  • 14,42 Mrds € pour Aldi Sud en Allemagne
  • 11,10 Mrds € pour Aldi Nord en Allemagne
  • 4 305 magasins en Allemagne
  • 4 469 magasins à l'étranger
  • 20 pays couverts
  • 82% des ventes en alimentaire
  • 41% de PDM sur le marché allemand du discount
  • 3/4 des Allemands reconnaissent faire régulièrement leurs courses chez Aldi

Sources : Manager Magazin, mm-Recherche et Lebensmittel Zeitung

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2269

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous