Alexandre Bompard devient grand favori pour prendre la tête de Carrefour

|

La succession de Georges Plassat au poste de pdg de Carrefour semble s'accélérer ces derniers jours. Selon nos informations Alexandre Bompard a pris une longeur d'avance sur les autres prétendants. Resterait a se mettre d'accord sur le projet stratégique. Rien n'est donc encore definitif.

L'actuel pdg de la Fnac est semble t-il dans la dernière ligne droite de négociations pour prendre la succession de Georges Plassat à la tête de Carrefour.
L'actuel pdg de la Fnac est semble t-il dans la dernière ligne droite de négociations pour prendre la succession de Georges Plassat à la tête de Carrefour.

Alors que beaucoup de noms circulaient pour prendre la succession de Georges Plassat (Jacques Ehrmann, Pascal Clouzard, Bernardo Sanchez Incera, Alain Caparros), l'hypothèse Alexandre Bompard semble prendre vraiment corps. Le jeune patron de la Fnac, âgé de 44 ans, aurait selon nos informations convaincu le comité des nominations du groupe Carrefour. Les discussions doivent s'intensifier dans les jours qui viennent autour du projet stratégique qui doit conditionner ou non l'arrivée de l'ex-patron d'Europe 1 a la tête du 3e distributeur mondial et premier français. Reste que tant que ces discussions ô combien importantes n'ont pas abouti - et cela pourrait se faire d'ici a la fin de la semaine prochaine selon certaines sources- d'autres hypothèses sont toujours possibles. 

Cette multiplication des échanges n’est pas sans rapport avec la proximité du 15 juin, date de l’assemblée générale de Carrefour, lors de laquelle la nomination du successeur de Georges Plassat (dont le mandat court jusqu’en mai 2018) pourrait être effectuée.

Le conseil d’administration serait séduit par le profil d’Alexandre Bompard. Auréolé de la relance de la Fnac (dont il a triplé le cours de bourse), il a réussi à emporter Darty lors d’une surenchère avec Conforama, et est à l’aide dans un environnement de commerce digital. Autant d’éléments qui comptent, et qui pourraient semble t-il justifier une rémunération conséquente. A la tête de la Fnac, il a empoché près de 14 millions d’euros en 2016, et 11,6 millions en 2015, en tenant compte de tous les éléments fixes et variable. Soit plus que les 10 millions de Georges Plassat en 2016, patron le mieux payé du CAC40.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message