Alfesca vise les surgelés de Brossard

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'activité surgelée de la PME pourrait être une bonne affaire pour la maison mère de Labeyrie, Alfesca.

59,3 M E (+ 11 %) les ventes d'apéritifs surgelés en GMS, pour 5 137 t (+ 11,1 %) en volume.

24,2 % (- 1,2 point) la part de marché de Brossard sur ce segment en GMS, pour 23,4 % (- 1,6 point) en volume. (CAM P2/10, source : Iri)

45,2 M E (- 4 %), les ventes de pâtisserie surgelée en GMS, pour 3 600 t (- 4,6 %), en volume. (CAM p1/2010, source : Nielsen)

La société Brossard, rachetée par Saveurs de France en 2001 à Sara Lee, poursuit sa recherche d'un repreneur pour ses produits surgelés, pâtisseries et apéritifs produits sur les sites de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne, notre photo) et de Neubourg (Eure). Guy Schumacher, son PDG, vient de conclure un protocole de négociation exclusive avec le holding islandais Alfesca, qui possède déjà en France Labeyrie (foie gras, saumon fumé), Delpierre (produits de la mer apertisés), Blini (blinis et produits à tartiner), Adrimex (crevettes et gambas cuisinées).

Jackpot de l'apéritif

Dirigé par Xavier Govare, Alfesca pourrait signer un protocole d'achat pour des activités absentes de son portefeuille et dont Brossard souhaite se séparer pour se recentrer sur ses métiers historiques, la pâtisserie industrielle et les biscuits. Des innovations fortes et des investissements industriels sont programmés et cette cession devrait permettre à la PME de trouver une partie des fonds nécessaires à son développement.

Brossard, qui réalise dans le surgelé un tiers de son chiffre d'affaires, environ 120 millions d'euros en 2009, se désengagerait d'un secteur aux destins contrastés. La pâtisserie surgelée est en difficulté, avec un recul des ventes de 4,6 % en volume pour 2009. En revanche, les apéritifs surgelés sont, depuis plus d'un an, regardés par de nombreux intervenants comme Marie, qui se lance dans la bagarre cette année.

Avec une croissance en 2009 de 11 % en volume et en valeur, c'est la famille des surgelés qui réalise les meilleures performances. Brossard est leader du segment, qu'il domine avec sa marque propre comme avec ses productions sous MDD. Alfesca, qui s'était désengagé du poisson surgelé en vendant l'activité en septembre 2006 à l'islandais Icelandic, veut revenir dans la partie mais sur des produits traiteur à forte valeur ajoutée.


Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2134

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA