Alibaba double son résultat net et accélère en Asie du Sud-Est

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Son activité d'e-commerce en Chine enregistre toujours une très belle croissance, mais c'est en Asie du Sud-Est que la progression du groupe est la plus notable. Lazada est en plein essor et Alibaba vient d'investir dans la principale marketplace CtoC d'Indonésie.

Jack Ma, fondateur et PDG d'Alibaba.
Jack Ma, fondateur et PDG d'Alibaba.

Alibaba publie un chiffre d’affaires en croissance de 56,1% à 50,18 milliards de yuan (6,4 milliards d’euros) et un résultat net quasiment multiplié par deux, sur le premier trimestre de son exercice 2017-2018, d’avril à juin. La locomotive de sa croissance réside dans son cœur de métier : la vente en ligne en Chine, où le nombre de ses clients et les sommes qu’ils dépensent ne cessent de s’accroître. Cette activité, incarnée par Tmall et Taobao, s’affiche en hausse de 58% sur la période à 43,03 milliards de yuan (5,5 milliards d’euros) pour une marge ajustée de 63%.

L’activité cloud d’Alibaba enregistre aussi une belle progression puisqu’elle double quasiment à 2,4 milliards de yuan (300 millions d’euros), compensant le développement moins rapide de la branche média et SVOD du groupe. Sur les traces d’Amazon, le géant chinois bâtit des datacerters partout sur la planète pour sa division, qui enregistre toujours des pertes mais pourrait peser 15% de ses revenus d’ici 2021 selon JP Morgan.

Un nouvel investissement en Indonésie

Mis à part ces excellents résultats, le fait notable ce trimestre est sans doute la progression d’Alibaba en Asie du Sud-Est. Le groupe avait déjà pris une position dominante sur ce marché en avril 2016 en prenant le contrôle de Lazada pour 1 milliard de dollars puis, en juin 2017, en investissant 1 milliard supplémentaire pour monter à 83% de son capital de l’e-commerçant, qui opère à Singapour, en Indonésie, en Thaïlande, en Malaisie, aux Philippines et au Vietnam. Il récidive cette semaine en menant une levée de 1,1 milliard de dollars bouclée par la marketplace CtoC indonésienne Tokopedia.

Amazon a eu beau débarquer dans la région en juillet, en lançant à Singapour son service le plus agressif, Prime Now, Alibaba détient donc une énorme longueur d’avance. Sur le trimestre allant d’avril à juin 2017, ses marketplaces hors de Chine ont enregistré une croissance de 136% sur un an pour se hisser à 2,6 milliards de yuan (330 millions d’euros) de chiffre d’affaires. Ses deux piliers : Lazada et Aliexpress.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA