Alibaba investit 712 millions de dollars pour conquérir les campagnes chinoises

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupe injecte cette somme dans la plateforme e-commerce Huitongda Network, qui vise à convertir le monde rural à la vente en ligne.

Jack Ma

Alibaba investit 712,2 millions de dollars dans la plateforme e-commerce Huitongda Network, spécialisée dans la vente en ligne dans les espaces ruraux, alors que la croissance des e-marchands implantés en Chine plafonne dans les métropoles car le marché arrive à saturation. L'entreprise travaillera avec Alibaba sur l'optimisation de son organisation logistique dans les campagnes pour adresser plus efficacement cette catégorie de clients.

Cet investissement est dans la droite ligne de la stratégie d'Alibaba annoncée par le directeur général du groupe Daniel Zhang Yong en janvier 2016, dont l'un des trois piliers pour les 20 prochaines années est de s'implanter dans les zones rurales, où vivent aujourd'hui 600 millions de personnes mais qui ne concentrent que 17,3% des ventes en ligne du pays, selon le rapport China Rural E-Commerce Development publié par le ministère du commerce chinois.

Les concurrents d'Alibaba tentent aussi de conquérir les campagnes

En novembre 2017, Alibaba a lancé une vaste offensive sur les épiceries installées en dehors des villes – le pays en compte 6 millions – pour les convertir à sa suite d’outils mobiles de gestion du point de vente baptisée Ling Shou Tong (connecter le commerce en français). Cette solution analyse leurs ventes, les conseille sur les produits à commercialiser, sur la manière de les mettre en valeur dans leur boutique. Ling Shou Tong est également connecté à la plateforme e-commerce d'Alibaba Tmall, sur laquelle les commerçants peuvent s'approvisionner et se faire livrer directement depuis les entrepôts de l'e-marchand en deux jours maximum.

Ses concurrents font le même calcul : JD.com expérimente depuis janvier 2018 la livraison par drone dans trois provinces qui composent en partie la rust belt chinoise, Heilongjiang, Jilin et Liaoning. Pingduoduo, un autre rival du groupe, dont plus de la moitié des utilisateurs vivent en zone rurale où dans les villes moyennes du pays, a levé courant avril 3 milliards de dollars dans le cadre d'un tour de table emmené par le géant du net Tencent, qui détient notamment la messagerie WeChat.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA