Alimentaire : la fin du saupoudrage

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
L'euroconcentration n'en est qu'à ses débuts. Pour l'instant, les cinq premiers distributeurs alimentaires ne réalisent que 19 % des ventes en Europe. En outre, la plupart ne sont forts que sur leurs pays d'origine. Quarante et un distributeurs alimentaires seulement exploitent des magasins en dehors de leurs frontières d'origine.

Mais la course à la puissance d'achat va s'intensifier... Au grand dam des groupes industriels, qui se demandent déjà comment harmoniser les prix qu'ils pratiquent sur les différents marchés européens pour éviter le développement des importations.

Pour l'instant, l'Europe des 15 reste une mosaïque où les hypermarchés représentent en moyenne 31,8 % du marché (contre 51 % en France et 5 % aux Pays-Bas), les supermarchés de plus de 1 000 m2 23,3 % (contre 11 % en Espagne et 43 % en Belgique). Mais les acquisitions risquent de s'accélérer. Sept groupes alimentaires - Wal-Mart, Metro, Carrefour, Ahold, Auchan, Promodès et Intermarché -, que le cabinet Dia-Mart appelle les « grands organisateurs », manifestent une agressivité toute particulière en Europe. Nul doute que le récent rachat d'Interspar par Wal-Mart en Allemagne accélérera les mouvements en cours. Celui-ci ne se contentera pas de ses 18,6 milliards de francs de CA en Europe.

Il se peut que l'évolution du paysage européen réserve quelques surprises. Surtout pour les groupes trop strictement « nationaux » comme Edeka, Leclerc ou Delhaize, qui auront besoin de nouer des alliances fortes. Même question pour ce que Dia-Mart appelle les « autarciques », des groupes comme Migros ou El Corte Inglès. En Italie, les Coop Italia peuvent devenir des alliés de poids. De même en Allemagne, Edeka, Kaufland et Globus. En Espagne, Eroski, loin de la redistribution des cartes, s'avérerait un associé précieux.

Reste que sur l'échiquier européen les enseignes françaises ne manquent pas d'atouts. Non seulement elles ont démontré qu'elles savaient exporter l'hypermarché. Mais elle ont aujourd'hui une nouvelle carte dans leurs manches : le supermarché, puisque tous les leaders (Promodès, Auchan avec Atac et Carrefour avec Stoc) sont désormais multiformats.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1612

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA