Aliments préemballés : la mention des allergènes alimentaires devient obligatoire

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les étiquettes des aliments préemballés devront indiquer la présence des allergènes alimentaires, selon un décret européen en vigueur au 1er juillet 2015. Une mesure qui concerne les industriels de l'agroalimentaire et les grandes surfaces, mais aussi les professionnels de la restauration (cantines, traiteurs) et les commerces de vente à la découpe.

Quatorze allergènes devront figurer sur les étiquettes, dont présents dans les produits laitiers.
Quatorze allergènes devront figurer sur les étiquettes, dont présents dans les produits laitiers.

Un décret d’application européen oblige, à compter du 1er juillet 2015, les professionnels à mentionner la présence de quatorze allergènes sur les étiquettes des aliments préemballés. Sont concernés par cette mesure les industriels de l'agroalimentaire et les grandes surfaces, mais aussi les professionnels de la restauration (cantines, traiteurs) et les commerces de vente à la découpe. Pour les produits sans étiquettes et les denrées non préemballées, la présence d'allergènes devra être signalée "sous forme écrite, de façon lisible et visible des lieux où est admis le public" selon le texte. Une information similaire sera demandée pour les produits en vue d'une "consommation immédiate" (traiteurs des petits commerces, bouchers et charcutiers, snacking).

Gluten, crustacés et fruits à coques

Les substances allergiques présentes dans le gluten, les crustacés, les œufs, le poisson, les arachides, le soja, les produits laitiers, les fruits à coques (noix, noisettes, pistaches), le céleri, la moutarde, le sésame, les anhydrides sulfureux et sulfites contenus dans les additifs alimentaires), les lupins (fleurs), et les mollusques figureront désormais sur les étiquettes. Sont inclus les produits bruts, transformés et leurs dérivés.

Cette disposition issue d’un règlement européen et traduite par un décret, avait été annoncée dès 2014, et publiée au Journal Officiel le 19 avril 2015. Selon l'Agence française de sécurité des aliments (Afssa), près de 8% des enfants seraient concernés par des allergies alimentaires en France. 

1 commentaire

afpral

28/04/2015 19h58 - afpral

Attention ! le décret applicable en juillet 2015 parle du non-préemballé ! la photo en supermarché est totalement trompeuse. ce décret concerne les artisans boulanger chacutier, les camions vendeurs de pizzas, les paysan qui vendent sur les marchés et toutes les sortes de restauration sur place ou à emporter. cela concerne aussi l'achat en ligne de denrées a livrer (pizzas, traiteur chinois), les dîners en réunion organisés par traiteur (fête de l'école à apéro professionnel). je vous invite a relire ce décret d'application l'association française pour la prévention des allergies y a beaucoup travaillé. Cela fait 10 ans que les 14 allergènes sont déjà déclarés sur les étiquettes du préemballé. La nouveauté c'est le NON pré emballé.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA