Alinéa Troyes révolutionne le parcours client

|

  • 6 000 m2 de surface de vente
  • 1 000 m2 de réserves
  • 52% des ventes réalisées par le meuble
  • 48% par la décoration

Source : Alinéa

La question la plus posée par les clients d’Alinéa est très terre à terre… Ils demandent tous : « Où se trouve la sortie ? » Pas très étonnant, quand on constate l’aspect labyrinthique du parcours en magasin, qui impose de passer par tous les espaces produits, et fatigue considérablement les visiteurs. Partant de ce constat plutôt anxiogène et des nouvelles attentes de la clientèle, la direction de l’enseigne d’ameublement et de décoration a décidé de remettre à plat ce fameux parcours, calqué sur celui d’Ikea.

Deux fois plus rapide…

Le résultat est visible dans le 26e Alinéa, inauguré le 12 mars. Le magasin propose un parcours simplifié qui n’est pas sans évoquer un début d’émancipation par rapport au leader suédois. Le magasin est rectangulaire ? Et bien le parcours l’est aussi, doublé de gondoles et d’espaces moins hauts pour ainsi apercevoir d’un seul coup d’œil la quasi-totalité de la surface. Une petite révolution en soi. « Le temps de parcours est divisé par deux, avec des raccourcis visibles, souligne Philippe Detavernier, directeur général d’Alinéa. Le premier client de la journée, qui avait juste besoin d’une chaise de bureau, est sorti sept minutes seulement après son achat. » Sur un 6 000 m2, le temps de parcours moyen était d’une heure et demie jusqu’ici.

« Nous ne voulions plus que le client se sente perdu, enfermé. Ce nouveau circuit n’est pas angoissant, l’espace est décloisonné. »

Sophie Malka, directrice marketing d’Alinéa

Installé de plain-pied (qu’en sera-t-il pour les magasins sur deux niveaux ?), ce point de vente offre une autre nouveauté aux yeux avertis : oubliez la séparation nette entre le meuble en entrée de magasin et la décoration en fin de circuit ; les deux sont dorénavant réunis par univers. Le culinaire et les arts de la table sont à proximité immédiate des cuisines, tout comme le linge de lit est implanté dans le rayon literie. Une évidence… qui ne l’était pas jusqu’ici. « Nous voulons décloisonner l’espace et créer davatange d’achats d’impulsion en mettant côte à côte le meuble et la décoration », éclaire Sophie Malka, directrice marketing.

Le jour de l’ouverture, la foule était nombreuse à visiter le magasin, empruntant le circuit assez naturellement… et rapidement. Ce qui ne semble pas un souci. « Si le client se dit que le circuit est rapide, il reviendra plus souvent ! »

Les consommateurs de la région ne l’auront peut-être pas remarqué, mais ce magasin présente aussi une nouvelle identité visuelle, plus colorée (pour rappeler l’origine sudiste de l’enseigne, née à Aubagne). Tout comme le parcours simplifié, elle est officiellement en « phase de test », avant d’être démultipliée sur l’ensemble du réseau. Comme tous les projets du groupe Auchan, dont Alinéa fait partie.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2312

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations