Marchés

Alkemics signe d’un coup les principaux distributeurs britanniques

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La start-up française spécialiste de l'échange de données produits entre marques et distributeurs vient de remporter une belle victoire. Sa plateforme vient d'être retenue par un organisme de standardisation qui regroupe 80% du retail britannique.

De gauche à droite, les trois cofondateurs d'Alkemics : Benoît Portoleau, Antoine Durieux et Antoine Perrin.
De gauche à droite, les trois cofondateurs d'Alkemics : Benoît Portoleau, Antoine Durieux et Antoine Perrin.© Alkemics

La solution française de partage de données produits Alkemics annonce un partenariat stratégique avec GS1 UK. Concrètement, cet organisme de standardisation de la donnée produit lance l’initiative productDNA:hub et retient la start-up française face à 24 autres solutions, en tant que l’unique plateforme de collecte, de normalisation et de partage de données entre industriels et distributeurs. La dernière phase de l’appel d’offre, débuté il y a un an, avait pris la forme d’un pilote mené en collaboration avec trois distributeurs (Ocado, Tesco et Sainsbury’s) et quatre fournisseurs (Unilever, Nestlé, P&G et Itsu), auquel participaient les deux finalistes, Alkemics et le géant germano-américain 1WorldSync.

"La décision de choisir Alkemics a été très largement partagée et soutenue, relate John Martin, responsable de productDNA chez GS1 UK. Leurs points forts et différenciants résident notamment dans leur capacité à répondre aux exigences de notre communauté : savoir gérer aussi bien les données commerciales ou logistiques, que celles inhérentes à l’e-commerce avec l’importance des images et visuels produits. Ceci permet une représentation 360° unique des produits. L’architecture moderne développée et conçue pour le cloud est un véritable plus." Participeront d’emblée au hub britannique douze marques et distributeurs représentant 80% du marché, que pourront rejoindre d’autres acteurs. GS1 UK évalue déjà à 200 millions de livres sterling les économies à attendre de l’adoption de la solution.

Fondé fin 2011 par Antoine Durieux, Benoît Portoleau et Antoine Perrin, Alkemics a lancé sa plateforme SaaS en 2014 après deux ans de R&D, levé 5 millions d’euros début 2015 et 20 millions en septembre 2016. Sa vocation : aider les fabricants et les marques à structurer leurs données, en adéquation avec un cœur d'attributs commun à tous et conforme aux différents standards, et pousser les modifications aux distributeurs en temps réel. Sa particularité : couvrir tous les aspects de la collaboration entre marques et distributeurs, quand les autres solutions se limitent souvent à un volet, tel que les données logistiques ou les photos de produits. Une promesse qui a permis à la jeune pousse de s’imposer en France en signant en deux ans 5500 marques et 90% des distributeurs e-commerce GSA de l’Hexagone.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA