Altarea-Cogedim concrétise un bilan 2013 plus physique que virtuel

|

Lors de la présentation des résultats annuels d’Altarea-Cogedim, au siège du groupe, ce matin à Paris, Alain Taravella, président fondateur de ce qu’il présente volontiers comme la première « foncière multicanal », depuis sa reprise de RueDuCommerce.com, a pourtant mis davantage l’accent sur les actualités à court terme et les promesses du commerce physique. Que sur celles de sa branche virtuelle encore en phase d’optimisation.

La première Cité du e-commerce du Groupe sera déployée dans le centre commercial Qwartz qui ouvre en avril prochain.
La première Cité du e-commerce du Groupe sera déployée dans le centre commercial Qwartz qui ouvre en avril prochain.

Ainsi «en commerce - 86% des capitaux immobilisés- nous avons optimisé l’allocation de nos moyens financiers en les concentrant sur un portefeuille d’actifs de grande taille que nous contrôlons et dont nous partageons la détention aux côtés de grands investisseurs institutionnels. Parallèlement, nous disposons d’un portefeuille de projets à fort rendement, lesquels auront le moment venu, vocation à être conservés en patrimoine selon la même logique. ». En revanche le e- commerce ne représente que 2% des capitaux immobilisés. Certes, «nous avons travaillé au décloisonnement entre les différents canaux de distribution. Le positionnement de Rue du Commerce a été requalifié et l’accent a été mis sur le multicanal. Les investissements importants effectués devraient profiter aux centres commerciaux qui auront réalisé leur transformation digitale et dont notre projet de Villeneuve la Garenne - « Le Qwartz » - constituera le premier exemplaire. ». Cependant RueDuCommerce reste déficitaire.

Des développements de centres de niveau inédit

Pour le pan commerce d’Altarea-Cogedim (patrimoine géré de 3 973 M€), l’année 2013 se solde avec une fréquentation en hausse de 0,1% (face à un indicateur à -1,7% établit par le Conseil National des Centres Commerciaux). De même le chiffre d’affaires des commerçants locataires ressort à +0,7% (contre -2,1% selon le CNCC). Les loyers nets (158 M€) évoluent de 5% à périmètre constants. Ceci pour un taux d’effort stable à 10,2%. «Ces résultats proviennent du repositionnement stratégique réalisé au cours des années passées. Le patrimoine est désormais essentiellement constitué d’actifs de grande taille – 44 en tout dont 37 en France - qui bénéficieront à terme de la stratégie multicanale mise en œuvre par le Groupe. » Cependant, en Italie, la performance a été impactée par la situation économique : les valeurs locatives ont été réajustées, ce qui a permis de contenir la vacance financière en dessous de 3%. Mais «grâce aux nouveaux projets maîtrisés en 2013, la proportion de centres en développement par rapport au patrimoine existant retrouve des niveaux inédits depuis la crise, tant en volume qu’en rentabilité. » Parmi ces projets, outre Qwartz ouvrant dans moins d’un mois, figure Avenue 83 à Toulon La Valette. Soit un ensemble de commerce et loisirs de 51 000 m² intégrant deux grandes surfaces spécialisées, 14 moyennes surfaces et 60 boutiques, ainsi que 20 restaurants et 3 000 m² de terrasses. « Les loyers des centres en projets représentent potentiellement 70% du patrimoine existant ». La foncière dévoile travailler sur une nouvelle gamme de commerces de proximité en accompagnement de Cogedim Logement.

Faire de Rue du Commerce le premier centre commercial digital

En 2013, Rue du Commerce enregistre un volume d’affaires de 429 millions d’euros (+1%), issu à hauteur de 74% de la distribution en propre et à hauteur de 26% de la Galerie Marchande. Le nombre de commandes s’élève à 2,5 millions, pour un panier moyen d’environ 208 €. Rue du Commerce est selon la synthèse d’Altarea, «l’un des sites marchands les plus fréquentés par les internautes français, dans un marché en phase de maturation où les barrières à l’entrée sont de plus en plus élevées. Le site et sa galerie marchande ont été refondus et requalifiés pour répondre au plus près des attentes des consommateurs. Les critères de sélection des marchands ont été relevés, ce qui a pesé sur la croissance quantitative de la galerie. Près de 340 nouveaux marchands ont été recrutés comportant un nombre croissant de marques-enseignes issues du commerce physique ». Plus précisément, se sont 35 marques-enseignes qui ont migré du commerce physique vers la galerie virtuelle. Des bornes marchandes sont en phase de déploiement dans les zones à fort trafic (partenariat avec Relay France et Gares & Connexions). Les 6 premières «Boutiques Express » ont été installées dans 6 magasins Relay : Gare de l’Est, Gare Montparnasse, Gare Saint-Lazare, Gare de Lyon, Gare du Nord et Gare d’Asnières-sur-Seine. Et l’objectif de Rue du Commerce consiste à devenir le «premier centre commercial digital ». «A ce titre, un important programme d’investissement est en cours qui bénéficiera à terme aux centres commerciaux gérés par le Groupe. ». Après un premier test avec les « shopping walls » installés en gare fin 2012, Rue du Commerce poursuit son développement multicanal en lançant début 2014 son concept web-in-store « Ma Boutique Express » sous forme de bornes digitales d’achats implantées dans les gares (en partenariat avec Gares & Connexions et Relay France). Ce canal de distribution inédit a pour ambition de se déployer dans d’autres lieux grand public, notamment au sein de la première « Cité du e-commerce » du Groupe, déployée dans le centre commercial Qwartz qui ouvrira en avril 2014.

Evolution de gouvernance

Une évolution de la gouvernance a également été présentée. Jacques Nicolet, cofondateur du groupe avec Alain Taravella, a souhaité quitter ses fonctions de Président du Conseil de Surveillance pour se consacrer à ses activités professionnelles propres. Il restera membre du Conseil de surveillance ainsi que Président du Comité d’investissement. Christian de Gournay, actuellement Président du Directoire de Cogedim, succède à Jacques Nicolet. Alain Taravella (associé commandité de la SCA Altarea société en commandite par actions) nomme Gilles Boissonnet et Stéphane Theuriau cogérants à ses côtés. Gilles Boissonnet, Président d’Altarea Commerces, supervisera en sus les opérations et fonctions transversales au sein du groupe. Stéphane Theuriau, Président du Directoire de Cogedim, conduira désormais les activités de promotion et d’investissement Logement et Bureau du groupe. Ces mesures prendront effet le 2 juin prochain.

En conclusion «l’année 2014 sera une année de transition : les projets maîtrisés en 2013 et les succès commerciaux de Cogedim ne commenceront à produire leurs effets sur les résultats du Groupe qu’à partir de la fin 2014 alors que les investissements sur les nouveaux concepts et la nouvelle offre seront poursuivis. Le Groupe est en ordre de marche : une structure financière très solide, une nouvelle gamme de produits innovants, un portefeuille de projets très important, une organisation et une gouvernance pérennisée. ».
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message