Altaréa veut internationaliser ses activités

Le promoteur-aménageur de Bercy Village souhaite exporter son concept de centre commercial et de loisirs en Italie.

Alain Taravella, président du groupe de promotion immobilière Altaréa, dont il contrôle 85 % du capital, s'est spécialisé dans les galeries marchandes de centre-ville. « Un concept redevenu à la mode. Toutes les municipalités veulent leur espace pour redynamiser le coeur de la cité. Mais les opportunités sont rares et les dossiers difficiles à boucler », explique-t-il. Cela ne l'empêche pas de piloter 7 projets (voir encadré) d'un total de 100 000 m2 pour un investissement de 350 millions d'euros.

Avec, en 2000, 38,1 millions de fonds propres et un résultat net de 12,96 millions pour un volume d'affaires de 150 millions, Altaréa estime avoir les moyens financiers pour asseoir un développement axé sur les agglomérations d'un minimum de 100 000 habitants. D'autant que, pour limiter les risques, le promoteur, qui assure aussi la gestion de 25 centres commerciaux, a recours à des alliances financières comme celle conclue avec le groupe Euris en novembre. Les partenaires ont créé à parité la Foncière Sézanne Matignon (50 M EUR de capital), qui investit dans la réalisation de galeries marchandes comme l'Espace Jaurès de Brest. Autre partenaire : la Caisse des Dépôts avec laquelle le promoteur construira en 2004-2005 un nouveau centre au Kremlin-Bicêtre.

Pour Bercy Village, en revanche, Alain Taravella n'a pas fait appel à des investisseurs extérieurs. Ce qui ne limite en rien ses ambitions puisqu'il entame la diversification internationale du concept. Un espace de loisirs sur le modèle de Bercy Village devrait ouvrir d'ici à dix-huit mois dans une ville italienne dont le nom est encore confidentiel.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1728

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous