Amazon : bientôt une ligne de vêtements en marque propre ?

|

A l'occasion du WWD Appareil & Retail CEO Summit de New York, l'e-commerçant américain Amazon a expliqué qu'il n'excluait pas de développer sa propre marque de vêtements, afin de combler certaines carences de son offre actuelle dédiée à la mode.  

Bientôt des vêtements griffés "Amazon"?
Bientôt des vêtements griffés "Amazon"?

Après s’être lancé dans l’épicerie, Amazon envisagerait-il de lancer sa propre marque de vêtements ? Une petite phrase lâchée par le vice-président d’Amazon Clothing, Jeff Yurcisin, relevée par BuzzFeed lors du WWD Appareil & Retail CEO Summit de New York, laisserait entendre que le géant du e-commerce y pense sérieusement. "Nos clients aiment les marques, et beaucoup d’entre elles sont présentes dans cette salle, a-t-il indiqué […] Mais Lorsque nous constatons des lacunes et que certaines marques décident pour des raisons qui leurs sont propres de ne pas travailler avec nous, cela n’empêche pas nos clients de vouloir tout de même certains de leurs produits […] Amazon pourrait alors les proposer sous sa propre marque". Une remarque qui sonne un peu comme une mise en garde d’Amazon sur ces intentions à venir sur le secteur de la mode, que l’e-marchand pourrait aussi utiliser comme levier de négociations auprès des marques les plus réticentes à vendre certains produits sur la plateforme.

Pour l’heure, les e-marchands spécialisés dans la mode possédant leur propre marque de vêtements, sont peu nombreux. L’anglais Asos fait partie de ceux ayant pris le pari de développer une gamme de vêtements et accessoires de mode sous marque propre, en se concentrant sur le design, le style et les tendances, à des prix moins élevées que les marques présentes sur son portail. Asos présente cependant une identité mode très forte. Pour sa part, bien que commercialisant une large gamme de vêtements, Amazon bénéficie plutôt d’une image de prix bas et d’une qualité d’exécution élevée,  moins pour être une destination pour les afficionados de la mode.

Pour autant, sous-estimer Amazon sur ce terrain serait une erreur, un rapport récent de la firme Cowen and Company estime qu’Amazon pourrait bien être le vendeur de vêtements numéro un aux Etats-Unis en 2017. Par ailleurs, l’e-commerçant dispose d’une expertise certaine sur la dimension des marques propres avec AmazonBasics, qu’il a lancé sur le marché en 2009, sur l’univers des biens électroniques.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nos formations

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message