Amazon crée une armée Twitter chargée de défendre sa marque employeur

|

L'objectif de ces soldats numériques : lutter contre la mauvaise réputation d'Amazon en tant qu'employeur. Leur mission : poster régulièrement des messages pour vanter les conditions de travail et les salaires offerts par le groupe aux salariés de ses entrepôts.

Amazon crée une armée Twitter chargée de défendre sa marque employeur.
Amazon crée une armée Twitter chargée de défendre sa marque employeur.© Amazon

[Mise à jour du 27/08/2018] En avril 2018, un rapport de 200 pages compilant plus de 250 témoignages est sorti pour dénoncer les mauvaises conditions de travail dans l'entrepôt Amazon de Montélimar : 74% des personnes interrogées dans le cadre de cette enquête déclarent ressentir des douleurs physiques liées à leur travail, 70% sont stressées par leur activité professionnelle. Ces témoignages sont loin d'être isolés : l'e-commerçant fait souvent face à ce type de critiques et ses salariés se mettent régulièrement en grève.

Pour améliorer tant bien que mal sa marque employeur, Amazon a créé au mois d'août 2018 avec des salariés de ses entrepôts américains 15 profils Twitter qui chantent les louanges de la société. Cette armée numérique ne compte pour l'instant pas de soldats français. Les biographies de ces émissaires digitaux, repérés par le twittos américain Flamboyant Shoes Guy et par Techcrunch, sont toutes structurées de la même façon : métier@ nom abrégé de l'entrepôt dans lequel ils travaillent. Amazonian depuis XX ans. Liste de deux ou trois choses qu'ils aiment faire. L'expression FC Ambassador (pour fulfillment centers ambassador) figure dans le nom de chacun des petits soldats numériques d'Amazon. Tous ont intégré à leur profil un lien vers la page web amazonfctours, qui propose des visites des entrepôts du groupe.

Les messages aux formes souvent similaires diffusés par ces comptes Twitter expliquent à quel point la paye est bonne - 30% de plus en moyenne que chez les distributeurs traditionnels, comme le montrent les deux tweets affichés ci-dessous. Ils vantent également l'assurance santé du groupe, des conditions de travail optimales et la sécurité dans les entrepôts. Les fantassins numériques d'Amazon n'hésitent pas à répondre à des tweets incendiaires postés par des internautes critiques vis-à-vis du groupe. Selon Techcrunch, ces salariés sont payés pour réaliser ces tweets, même s'ils affirment le contraire sur leur compte.

"Les ambassadeurs FC sont des employés expérimentés de nos centres de distribution. Il est important pour nous de faire connaître l’environnement de travail réel de nos centres de distribution. Le programme d’ambassadeurs FC en est un élément essentiel, tout comme les visites guidées des centres de distribution que nous proposons. Ces visites guidées permettent chaque année à des milliers de clients de venir découvrir par eux-mêmes à quoi ressemble le travail dans nos centres de distribution", a commenté Amazon.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message