Amazon lance Handmade et marche sur les plates-bandes d'Etsy

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Amazon lance aujourd’hui une nouvelle boutique dédiée aux produits faits main. Baptisée « Handmade », elle regroupe plus de 30 000 produits de fabrication artisanale en provenance de plus de 1 000 artisans de France et du reste de l’Europe.

amazon Handmade

Amazon veut frapper un grand coup. L’e-marchand déploie aujourd’hui, en simultanée dans toute l’Europe, une nouvelle boutique dédiée aux produits faits main. Baptisée « Handmade », du même nom que la version américaine, elle regroupe plus de 30 000 produits de fabrication artisanale en provenance de plus de 1 000 artisans de France et du reste de l’Europe. Depuis les bijoux, en passant par des bougies parfumées, des objets de décoration pour enfants jusqu’à des objets en bois ou des lampes en origami, la palette de produits faits main se veut large. Par cette initiative, l’objectif d’Amazon est clair, "nous voulons soutenir les artisans locaux grâce à un service qui leur apporte de la visibilité", explique Patrick Labarre, directeur de la Marketplace pour Amazon France. En effet, sur le papier, les artisans qui choisissent de commercialiser leurs produits sur cette plateforme ont accès à plus de 300 millions de clients dans le monde. Du moins s’ils souhaitent vendre leurs créations à l’international, ce qui en théorie - et en pratique - est tout à fait possible.

Expédié par Amazon… ou pas

Par ailleurs, tout comme les vendeurs tiers de la marketplace d’Amazon, ils ont la possibilité – cela reste à la discrétion du vendeur - d’avoir recours au service « Expédié par Amazon », consistant à confier une partie de leur stock à l’e-commerçant qui se charge alors d’envoyer les produits aux acheteurs. L’avantage repose principalement sur la capacité d’Amazon à livrer très vite ses clients et donc à les satsifaire au mieux. Aussi, étant donné qu’Amazon peut livrer en 24h ses acheteurs, cette formule permet aux artisans d’accéder à la base de clients abonnés au programme Premium, qui consiste pour les e-acheteurs à être livrés en un  jour ouvré gratuitement et de manière illimitée. Une manière aussi pour les artisans de se concentrer sur la création et la fabrication davantage que sur logistique, à condition bien sûr d’en payer le prix. Quant au modèle économique de Handmade, il est similaire à celui de la marketplace du site, c’est-à-dire que l’e-marchand prélève une commission -12% - sur les ventes. Déployé sur Amazon.fr, Amazon.co.uk (Angleterre), Amazon.de (Allemagne), Amazon.it (Italie) et Amazon.es (Espagne), les clients de l’e-marchand peuvent ainsi découvrir les produits d’artisans de plus de 40 pays. Sur chaque page de produits Handmade, figure une icône représentant le pays où est basé l’artisan, ainsi qu’un lien vers son profil. "Quand on sait qu’un article a été fait main et qu’il a une histoire qui lui est propre, cela confère une aura toute particulière et renforce encore plus le plaisir d’en faire l’acquisition", souligne Patrick Labarre. 

Le pure player Etsy dans le viseur

Le lancement de Handmade peut inquiéter la concurrence. Et en premier lieu l’américain Etsy, positionné depuis 2005 sur ce créneau, notamment en France. En effet, à l’instar d’Amazon Handmade, Etsy est une marketplace qui permet aux créateurs et créatrices, de commercialiser leurs objets faits main dans le monde entier. En 2014, Etsy a généré un chiffre d'affaires de 1,93 milliards et accueille plus d'1,5 millions de créateurs entrepreneurs à travers le monde, pouvant toucher plus de 23 millions d’acheteurs.  Dernièrement, en France, ce pure player a multiplié les initiatives notamment dans le monde physique. Ainsi, en décembre 2015, le site a durant  trois jours,  déployés des magasins éphémères à Paris et dans plusieurs autres villes de province, à Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille, Nantes, Landerneau et Versailles. 70 créateurs  repérés par la place de marché sont venus de toute la France pour montrer leurs travaux. Et quasiment dans la foulée, au mois de février 2016, Etsy a remis le couvert, mais cette fois, aux Galeries Lafayette boulevard Haussmann et au BHV Marais. Aux Etats-Unis, lorsque Handmade a été lancé, l’an passé, nombreux sot les observateurs à avoir annoncé la mort programmée d’Etsy, face au rouleau compresseur Amazon. Pourtant, trois mois après, les analystes sont revenus sur leur prédiction, considérant qu’Etsy avait en réalité, des moyens de se défendre. A la présentation des résultats du trimestre de l’entreprise, in décembre 2015, le CEO d’Etsy, Chad Dickerson, s’est montré très clair : "nous connaissons extrèmement bien nos vendeurs", avait-il souligné, "Nous travaillons avec eux depuis une décennie, et nous pensons qu’Etsy est la meilleure plateforme pour eux afin de rester des entrepreneurs créatifs (…). Nous savons également que la moitié de nos vendeurs commercialisent leurs produits par d’autres biais, mais qu’Etsy reste la première source de revenus pour eux". Cela ne fait aucun doute, le pure player Etsy a de l’avance sur son désormais concurrent Amazon, dès lors, il ne tient qu’à lui de réussir à la conserver durablement.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA