AMAZON, le champion mondial de l'e-commerce

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après un démarrage sur les produits culturels, l'enseigne a investi progressivement tous les marchés. Avec des prix tirés vers le bas et un service de qualité.

Amazon.fr en dates

2000 Création du site amazon.fr

2001 Boutiques Logiciels et Jeux vidéo

2003 Lancement de la Marketplace

2005 Boutique Électronique

2007 Boutiques Jeux et Jouets, Cuisine et Maison, Montres et Bijoux

2008 Lancement d'Amazon Premium

2009 Catégories Puériculture, Parfums et Beauté, Hygiène et Soins du corps, Luminaires, Fournitures de bureau, Chaussures Téléchargements MP3

2010 Ouverture d'un centre de distribution de 36 000 m2 à Montélimar. Catégories Sports & Loisirs et Instruments de musique

C'est en septembre 2000 qu'Amazon, créé cinq ans plus tôt par l'américain Jeff Bezos, débarque en France sous la conduite de Denis Terrien. L'Américain se lance en terre inconnue avec une offre très vaste de livres, CD et DVD, un service client ouvert 24 heures sur 24, et un système de paiement ultrasécurisé. « Nous sommes arrivés dans un pays avec des contraintes et des façons de fonctionner différentes, un marché du livre à prix fixe, et couvert par un vaste réseau de librairies », indique son directeur général, Xavier Garambois.

 

- Crédibilité : En 2003, il démultiplie son offre en ouvrant sa marketplace, permettant aux vendeurs tiers d'écouler des produits neufs et d'occasion. S'il assoit rapidement sa crédibilité grâce à son savoir-faire technique, informatique et commercial, la pénétration se révèle plus lente qu'en Angleterre ou en Allemagne. Les résultats décevants se traduisent en 2004 par une vague de licenciements, après le départ en mai 2001 de Denis Terrien, puis celui, début 2002, de son successeur Georges Aoun, alors même que la maison mère engrange ses premiers bénéfices. Sur les 70 postes que compte le siège d'Amazon, situé alors à Guyancourt dans les Yvelines, seuls une quinzaine seront maintenus en France pour gérer la marketplace, les autres activités étant dirigées depuis Londres.

 

- Diversification : Fin 2004, Xavier Garambois succède à Thomas Lot à la tête de la filiale française. Sous sa houlette, le site ouvre en 2005 la boutique Électronique grand public, qui dope les ventes. Il s'étend ensuite progressivement à de nouvelles catégories. « Les biens culturels représentent encore une part importante de notre activité, avec une croissance à deux chiffres. Mais les produits électroniques en sont devenus une grosse partie. Aujourd'hui, nous vivons l'éclosion des articles de mode sur internet. Les sites de ventes privées ont éduqué les consommateurs à ce type d'achat sur le web », déclare Xavier Garambois.

 

- Services : Depuis 2008, le programme Amazon Premium permet, pour 49 € par an, de profiter sans limite d'une livraison accélérée sur des centaines de milliers d'articles. Le site, qui propose à ses revendeurs de gérer l'expédition via son entrepôt de 60 000 m² à Orléans, a aussi ouvert en août dernier un centre de 36 000 m² à Montélimar pour couvrir le sud-est de la France. « Nous continuons à investir pour améliorer les délais de livraison, les prix et l'offre », assure Xavier Garambois. Avec, parmi les nouvelles options proposées, la possibilité de commander via son iPhone ou son iPad.

Amazon.fr en chiffres

9 millions de visiteurs uniques chaque mois

19 catégories de produits (42 sur amazon.com)

2 entrepôts en France

2 millions de vendeurs tiers pour le groupe

28 Mrds $ de chiffre d'affaires pour le groupe entre juin 2009 et juin 2010, dont 48 % sont réalisés hors Amérique du Nord

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2152

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA