Amazon part à l’assaut de l’entretien

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DossierENTRETIEN Si les marques misent de plus en plus sur Amazon, le classement des produits sur le site n’est pasforcément très clair. Et la multiplication des vendeurs ne facilite pas les choses ! On note une explosiondes références depuis quelques semaines, surtout sur les places de marché.

Amazon4.jpg

Que l’entretien compte sur Amazon, et plus généralement sur le web, pour grossir ses ventes, c’est une certitude. Mais l’évolution des références sur l’e-commerçant américain est énorme. En janvier, le nombre de références disponibles sur le site, pour la catégorie entretien de la maison, a augmenté de 10,6% par rapport au mois précédent. Soit la deuxième progression derrière les aliments pour animaux, selon le baromètre LSA/Netveille. Et cela dure ! Au total, Amazon proposait, en janvier, 2 105 références. Aujourd’hui, mi-février, il en compte encore plus de 2 620. Soit + 23% en à peine un mois…

Et ce n’est rien comparé au boum des market places. Les revendeurs proposaient, en novembre, 17 366 références. Soit 161% de plus qu’en octobre… En moins d’un mois, leur nombre a plus que doublé. Qu’est-ce qui peut expliquer une telle progression

+ 10,6 %

L’évolution du nombre de références sur l’entretien vendues par Amazon entre déc. 2013 et janv. 2014

Premièrement, il peut s’agir d’un effet technique. Et du référencement soudain d’une gamme de produits dans l’entretien. En surfant sur Amazon, on s’aperçoit que les huiles essentielles, utilisées pour le bien-être personnel, sont classées en entretien de la maison, catégorie désodorisants. Elles y occupent même la plus grosse place, avec plus de 5 000 produits… Les meilleures ventes de la catégorie ! Donc, la progression connue en décembre pourrait bien venir de là. Mais ce chiffre, même issu d’un changement technique, reste parlant. Et ne doit pas masquer la progression des références d’Amazon ou des places de marché sur l’entretien. Secteur où le web devient

+ 161%

L’évolution du nombre des références proposées par les places de marché sur Amazon sur la même période

Source chiffres : baromètre LSA/Netveille

prépondérant. Déjà, LSA (n° 2295) racontait, il y a quelques mois, comment les marques d’entretien intégraient des liens sur leur propre site pour permettre d’acheter les produits sur Amazon. Face à cette tendance, les vendeurs de places de marché cherchent à profiter du trafic que cela générera pour placer leurs produits.

Car toutes ces boutiques en ligne, ces exportateurs étrangers, ne peuvent passer à côté. « Même si nos marges sont bien moins grandes, nous nous devons d’y être », note un expert du secteur.

Une stratégie de volume

Une phrase reprise par les gérants des marques de grande consommation. « C’est une stratégie de volume », continue un expert. Le poids du géant américain est de plus en plus grand. Même si sa rentabilité est discutable selon les années, sa présence est bien réelle, avec un chiffre d’affaires de plus de 74?milliards de dollars en 2013. Et en progression de 22% versus 2012.

Dans le secteur, il existe une grande crainte du géant américain et de sa toute-puissance. Il faut faire avec, car si dans quelques années, sa prépondérance est totale, celui qui n’aura pas pris le virage se verra éjecté du marché. Mais, d’un autre côté, être trop présent sur Amazon, c’est lui donner toutes les armes pour mieux se faire battre. Curieux dilemme auquel tous les acteurs sont confrontés. E. G.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2308

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA