Amazon pourra-t-il vendre des parfums de luxe en France ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Amazon a commencé jeudi dernier à vendre des parfums de luxe aux USA, comme Burberry par exemple. Mais dans l’hexagone, la législation est le contrat de parfumerie sélective change la donne.

Amazon logo

En France, une telle ouverture paraît pour le moment impossible. Le contrat de parfumerie sélective, indispensable pour vendre les marques de parfums de luxe, interdisait par le passé aux Pure Players de vendre ces produits. Mais « pour éviter la discrimination au web, une nuance a été apportée : un parfum de luxe peut être vendu sur un site si il y a une boutique physique », explique un avocat spécialiste en distribution.

A ce jour, Amazon ne possède pas, sur le territoire français de boutiques physiques… Et n’offre pour le moment pas de tels produits en dehors des places de marché. Mais encore une fois, ceci peut changer.

Rapport de force

La marque peut choisir à qui elle distribue. Et au regard de la place prépondérante que prend le web, la chose évolue. « Cela n'est pas dû à un changement juridique mais à un changement de perception des marques », continue le spécialiste. La marque a donc le droit de refuser la vente de ses produits à un pure player si elle le souhaite, comme elle peut l'autoriser.  « Mais pour ne pas mettre en péril son réseau de distribution sélective, elle peut imposer un cahier des charges de look and feel, confirmant ainsi le caractère sélectif du point de vente virtuel », ajoute l'avocat.

C’est le cas par exemple du site placeduparfum.com, qui a l’autorisation des marques de luxe, sans avoir de boutique physique.

Il ne reste plus qu’à Amazon de s’adapter à ces critères. Mais un tel marché aura-t-il un intérêt pour lui en France s’il ne peut casser les prix, comme il le fait dans d’autres domaines ? Car les critères doivent sûrement prendre en compte une fourchette de prix…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA