Amazon ouvrira de nouveaux Amazon Go à San Francisco et Chicago en 2018

|

En accélérant le déploiement de ces magasins sans caisse ni self check-out, le géant du net met la pression sur les distributeurs comme Walmart, qui commence à peine ses recherches sur le sujet.

Amazon prévoit d'ouvrir six nouveaux magasins sans caisse Amazon Go aux USA d'ici fin 2018.
Amazon prévoit d'ouvrir six nouveaux magasins sans caisse Amazon Go aux USA d'ici fin 2018.© LSA

Et de trois. Après avoir ouvert son premier supermarché du futur Amazon Go à Seattle en janvier, Amazon confirme qu'il déploiera en 2018 ces espaces de ventes ultra-innovants dans deux nouvelles villes, San Francisco et Chicago, sans préciser combien de boutiques allaient voir le jour. Cette annonce vient confirmer une information du quotidien américain The Seattle Times, qui a repéré sur le site de l'e-commerçant deux offres d'emplois liées à ces ouvertures de magasins équipés de la technologie "Just walk out", dans lequel les clients n'ont pas besoin de faire la queue en caisse, ni de scanner eux même les articles qu'ils souhaitent acheter avec une douchette ou leur smartphone ("self check-out"). Le groupe pourrait ouvrir six espaces de vente aux Etats-Unis d'ici fin 2018, avait annoncé dans un article le site américain Recode fin février.

Concrètement, en entrant dans la supérette, les clients ouvrent l'app Amazon Go et passent leur smartphone sur les portiques. L'app est reliée à un système de paiement comme leur carte bancaire et à leur compte client Amazon. Ils se promènent ensuite dans les rayons pour remplir leur panier et sortent tout simplement du magasin en repassant par les portiques. Des caméras et des capteurs installés partout dans la boutique, connectés à un système breveté basé notamment sur la reconnaissance visuelle, analysent les produits que les clients ont emportés avec eux. Amazon les facture automatiquement sur leur compte.  

Une sacrée longueur d'avance

Le groupe met la pression sur les distributeurs traditionnels en accélérant le déploiement de ces magasins futuristes, qui ont été bêta testés par les salariés du groupe pendant plus d'un an et qui ont nécéssité quatre ans de recherche et développement. Certes, Amazon Go est encore très loin d'être un magasin ordinaire et a demandé à la multinationale de lourds investissements. Pour éviter au maximum les erreurs du système de reconnaissance visuelle, ne sont d’ailleurs commercialisés que des articles de taille et de poids fixes. Pas de trace non plus de légumes frais que les clients pourraient acheter au poids. Amazon ne déploiera donc pas demain sa solution dans les supermarchés de la chaîne Whole Foods, qu'il a rachetée en juin 2017. Mais son avance dans le domaine de l'intelligence artificielle et la puissance de calcul dont il dispose via ses data centers lui ont permis de progresser plus rapidement que ses concurrents.

Et les autres ?

La plupart des autres retailers, comme Monoprix qui teste en ce moment MonopEasy dans l'un de ses supermarchés parisiens, développent des systèmes de self check-out, qui demandent au client de faire le travail de scanner les produits. Loin donc de l'expérience sans friction proposée par Amazon Go.

En la matière, l'un des projets les plus avancés est à trouver dans l'Hexagone. La marque tricolore Undiz, filiale du groupe Etam, testera en 2018 un système de magasin sans caisse ni self check-out. Walmart, lui, commence tout juste à travailler depuis janvier 2018 sur un concept similaire dans son incubateur Store n°8... qui développe des projets qui ne sont déployés sur le terrain que 3 à 5 ans après le début de leur incubation.

Si le déploiement d'Amazon Go se confirme, on peut s'attendre à une accélération rapide, à la façon d'un Prime Now qui s'est étendu beaucoup plus vite qu'Amazon Fresh. Objectif : prendre de court tous les retailers traditionnels avec un bond technologique et une expérience client réellement nouvelle.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message