Amazon réorganise son offre alimentaire autour de Monoprix

|

L’alliance avec Monoprix en sera le bras armé, avec des ouvertures d’entrepôts dans les mois à venir et un développement accru du service de livraison express Prime Now. La boutique en propre d’Amazon, qui coexistait avec celle de l'enseigne de centre-ville, va quant à elle fermer.  

Amazon recentre son offre alimentaire autour de Monoprix
Amazon recentre son offre alimentaire autour de Monoprix

Après une année record pour la majorité des acteurs du segment, Amazon France compte bien mettre les bouchées doubles sur son offre alimentaire, mais en réorganisant sa proposition et ses infrastructures. Réagissant à un récent article du blog de l'expert Olivier Dauvers avançant que l'e-commerçant aurait revu à la baisse ses ambitions dans l'alimentaire, du fait notamment de la fermeture prochaine de son entrepôt parisien de préparation de commandes du boulevard Ney, Amazon France indique à LSA que la réaffectation de ce site n'est absolument pas le signe que "nous revoyons notre offre alimentaire sérieusement à la baisse en France. Bien au contraire nous allons la développer. Et pour ce faire, nous allons vraiment nous appuyer sur Monoprix", explique un porte-parole de l'e-commerçant américain. Avec un service Prime Now qui "reste disponible et va être étendu."

Concrètement, l'e-commerçant indique qu'il va réorganiser à la mi-avril son offre accessible via son service de livraison rapide Prime Now, qui héberge notamment la e-boutique de Monoprix (mais aussi celles de Naturalia et de Truffaut). L’alliance avec l'enseigne de centre-ville du groupe Casino - qui développe en parallèle son programme Monoprix Plus avec Ocado - va en devenir le bras armé, avec des ouvertures prochaines d’entrepôts, y compris dans des villes non couvertes.  

Conséquence directe, l'e-commerçant va mettre un terme, à la mi-avril, à son activité "Amazon Retail" sa e-boutique en propre dont l'assortiment coexistait avec celle de la boutique en ligne de l'enseigne du groupe Casino sur le programme d'abonnement Prime Now. "L'offre était très similaire à celle de Monoprix, que ce soit en produits alimentaires et ménagers " glisse le porte-parole d'Amazon. Une décision qui confirme les velléités de l'e-commerçant de faire pivoter son modèle, vers de la prestation logistique au détriment de la vente alimentaire en propre. Et ce quelques mois après la fermeture du service d'abonnement sur les PGC, Pantry, en début d'année. 

De nouvelles ouvertures d'entrepôts à venir

S'agissant de l'entrepôt du Boulevard Ney à Paris précédemment dévolu à la préparation des commandes pour Prime Now, il va être transformé en station de livraison indique Amazon. Les fournisseurs ont été informés en amont qu'Amazon ne leur adressera plus de commandes pour cet entrepôt suite à cette prochaine réaffectation des locaux." Aucun autre entrepôt n'est concerné par cette réorganisation. Dans les prochains mois, il va même  y avoir de nouvelles ouvertures dans la région parisienne mais aussi dans des zones qui ne sont pas encore couvertes par le programme"  Amazon entend ainsi à l'avenir doper un maillage actuel de 10 entrepôts pour assurer ses livraisons Prime Now à travers la France, dont sept à Paris, un à Lyon, un à Nice et un à Bordeaux. 

Rappelons qu’en 2019, selon Kantar, Amazon avait réalisé 6,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires en France, dont 460 millions d'euros de ventes de produits de grande consommation (alimentaire, hygiène beauté et entretien).

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message