Amazon restera bel et bien dans le virtuel

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Pas de magasins traditionnels Amazon pour l'instant : telle est en substance la déclaration faite à Reuters par Diego Piacentini, vice-président en charge des opérations internationales du cybercommerçant américain. Le premier vendeur en ligne du monde préfère en effet investir dans la technologie afin d'améliorer sensiblement sa rentabilité. « S'il faut ouvrir des magasins pour se développer dans le commerce traditionnel, l'outil de croissance dans le commerce en ligne est la technologie, et le prix de celle-ci ne cesse de baisser », a-t-il expliqué.

En dépit de l'élargissement de son offre de produits et des nombreux accords qu'il développe avec des distributeurs du click and mortar, tels que Toys'R'Us et Borders, Amazon n'entend pas franchir le pas des magasins physiques, n'étant pas convaincu de la valeur ajoutée qu'il pourrait apporter sur le marché de la vente au détail par rapport à des opérateurs tels que Wal-Mart, Costco ou Barnes & Noble. D'ailleurs son récent accord avec le libraire Borders lui offre l'appui d'un réseau de plus de 1 200 magasins (250 Borders et 870 Waldenbooks). Ces derniers constituent autant de points de retrait des achats et lui offrent la possibilité d'organisations d'événements littéraires ou musicaux. Sans oublier une présence internationale, bien que l'accord se limite pour l'instant aux Etats-Unis.

Amazon a réalisé au premier trimestre 2001 une perte nette de 234 millions de dollars, en baisse de 24 % par rapport à la même période de l'exercice précédent (et inférieure aux prévisions des analystes), pour un chiffre d'affaires de 700 millions de dollars (+ 22%). Le groupe de Jeff Bezos reste déterminé à dégager des bénéfices au dernier trimestre de l'année 2001. Depuis le début de l'année, le titre Amazon a gagné un peu plus de 10 %.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 0050

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA