Amazon sauve son trimestre, pas son année 2014

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Grâce à une hausse de 15% de son chiffre d’affaires trimestriel (29,33 milliards de dollars), Amazon a enregistré sur la fin d’année un  bénéfice de 214 millions de dollars. Insuffisant cependant pour rattraper deux trimestres consécutifs dans le rouge.

Pour Jeff Bezos, un résultat quasiment inespéré tant les trimestres précédents avaient été calamiteux
Pour Jeff Bezos, un résultat quasiment inespéré tant les trimestres précédents avaient été calamiteux© Amazon

Un grand ouf de soulagement. Voilà comment Jeff Bezos, le patron d’Amazon, a dû accueillir les résultats trimestriels du géant de l’e-commerce. Car après deux trimestres dans le rouge, son groupe a renoué avec les bénéfices au cours des trois derniers mois de l’année. Sur la période cruciale de Noël, Amazon a enregistré un bénéfice net de 214 millions de dollars, avec un chiffre d’affaires en hausse de 15%, à 29,33 milliards. Un résultat quasi inespéré tant les trimestres précédents avaient été calamiteux pour la rentabilité du géant américain. D’ailleurs, lors de la publication des résultats précédents, le directeur financier du groupe, Thomas Szkutak, anticipait un résultat pour le dernier trimestre compris entre -570 millions de dollars et +460 millions... Amazon a resserré les boulons et finit l’année dans la fourchette haute du pronostic

Thomas Szkutak a fait savoir dans une conférence téléphonique que le groupe “mettait le paquet” pour tirer le plus de bénéfices de ses différentes activités. Amazon a ainsi bénéficié d’un bond de 53% d’abonnés à son service Amazon Prime en 2014, qui propose, pour 99 dollars par an, divers services (livraison gratuite, vidéo en streaming, stockage de photos...). Un service qui devrait encore être renforcé, a indiqué Jeff Bezos à l’occasion de la divulgation des résultats.

Le plus mauvais résultat depuis 2001

Un bon dernier trimestre qui ne rattrape néanmoins pas une année décevante en termes de résultats. Car, malgré un chiffre d’affaires annuel en hausse de 20%, qui a frôlé les 90 milliards de dollars (88,99 milliards pour être précis), Amazon termine l’année lesté d’une perte de 241 millions de dollars. Il s’agit, pour l’e-commerçant américain, de son plus mauvais résultat depuis 2001 (Amazon avait perdu 567 millions sur cet exercice). Pour rappel, sans faire des étincelles, le groupe avait tout de même fini l’année 2013 sur un résultat positif de 274 millions de dollars.

De nombreux investissements

Mais en 2014, Amazon a multiplié les investissements souvent hasardeux, comme son smartphone FirePhone, qui s’est avéré être un flop. Un écueil qui ne semble pas l’avoir refroidi pour autant. Jeff Bezos promet que d’autres modèles de smartphones devraient suivre... En tout cas, Amazon ne semble pas infléchir sa stratégie d’investissements tous azimuts, puisqu’il a déjà annoncé le lancement imminent d’un service de messagerie.

Le smartphone, la messagerie, mais aussi la VOD, la production de films... Amazon continue d’explorer de nouveaux territoires pour maintenir son taux de croissance élevé. Ce qui devient de plus en plus difficile. Avec un chiffre d’affaires qui atteint les 89 milliards de dollars, le point de croissance se situe désormais à 890 millions de dollars de ventes supplémentaires. Pas rien. Pour le premier trimestre, le groupe prévoit ainsi un chiffre d’affaires compris entre 20,9 et 22,9 milliards de dollars, soit une croissance comprise de 6 à 16% par rapport au premier trimestre 2014 (le groupe avait réalisé 19,7 milliards de dollars de ventes). Des chiffres très (trop?) raisonnables...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA