Amazon se débarasserait du lourd pour prendre du poids

|

Après le gros électroménager, ce serait au tour des grosses télés de faire les frais de la politique d’optimisation de la chaine logistique du géant américain, selon le Journal du Net.

Amazon entrepôts

Tros gros, trop compliqué à gérer. Amazon n’aime pas les produits lourds. Après le gros électroménager (qu’Amazon continue de vendre sur son site seulement via sa marketplace), les télés de plus de 30 kg pourraient aussi être abandonnées dans les jours qui viennent, selon nos confrères du Journal du Net. Comme pour le gros électro pas question d’abandonner la catégorie (la seule à peu près rentable dans ce secteur aux abois qu’est la télévision) mais plutôt de la confier aux commerçants de plus en plus nombreux de sa marketplace. Amazon dément cette information et nous affirme simplement "qu'il n'est pas prévu de retrait du marché de la TV en France aujourd'hui".

Optimiser la chaîne logistique

Plus aucun produit dans les entrepôts d’Amazon ne devront à l’avenir dépasser les 30 kg, affirme également le JDN. Une façon d’optimiser le rendement de sa chaîne logistique et de confier à sa marketplace la charge et l’encombrement de produits qui prennent de la place dans les casiers. D’ailleurs quasi concomitamment, l’américain vient d’augmenter les tarifs pour les commerçants souhaitant vendre des produits via sa place de marché. De 10,44% sur les produits culturels, le taux vient de passer à 15%. Sur les produits informatiques, la “taxe” est passée de 7 à 12%.

La marketplace avance

Cela pose évidemment la question de l’avenir d’Amazon en tant que commerçant en tant que tel. Alors que la marge des produits vendus en direct n’excède jamais les 20%, celle des produits vendus sur sa marketplace atteindrait les 90%. Logique, les seuls coûts d’Amazon sont liés en l’espèce au paiement et au service client. Certes ces 90% sont calculés sur une commission fatalement plus faible que la vente d’un produit mais il s’agit d’une marge confortable alors que le site peine à être rentable. D’ailleurs la marketplace ne cesse de prendre du poids dans l’activité du géant et atteindrait aujourd’hui les 40% du chiffre d’affaires. Demain Amazon ne sera-t-il plus qu’une marketplace universelle pour les commerçants du monde entier. Un intermédiaire géant du commerce, un peu ce qu’est Google pour l’information? Si c’est la volonté des patrons d’Amazon, c’est une stratégie de très long terme. Car l’américain continue d’ouvrir des entrepôts. Ce n’est certainement pas pour les abandonner demain.

                   

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message