Amazon prépare son lancement dans le retargeting

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Amazon US teste avec certains vendeurs de sa marketplace un nouveau format publicitaire, qui leur permet de recibler sur des sites et apps tiers les internautes qui ont visualisé leurs produits sur Amazon.

Amazon se lance dans le retargeting
Amazon se lance dans le retargeting© Amazon

Amazon a commencé à inviter certains vendeurs de sa marketplace à tester un nouvel outil publicitaire directement concurrent de Criteo et de Google, révèle Bloomberg. En 2017, la firme de Seattle dégageait déjà 1,7 milliard de dollars de son activité publicitaire, essentiellement des liens sponsorisés apparaissant dans les résultats de recherches effectuées par les internautes sur sa plateforme. Son nouveau format permet aux vendeurs, sur un modèle à la performance, d'enchérir pour des publicités qui apparaitront sur des sites et des apps tiers (on ne sait pas encore lesquels…) et redirigeront vers Amazon. Une façon de retargeter les internautes ayant visualisé les fiches produits d'un marchand ou de références comparables aux siennes.

L'industrie du retargeting brasse d'énormes revenus. Criteo a ainsi enregistré 2,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires 2017. Cependant, l'efficacité de ce type d'e-marketing fait régulièrement débat. Mais pour Amazon, cette nouvelle ligne de revenus est particulièrement intéressante. Bien sûr, le géant de l'e-commerce se montre de plus en plus agressif sur le marché de l'e-pub, à la satisfaction du marché puisque cette activité est plus rentable que l'e-commerce, tout en boostant les ventes en ligne de la plateforme. En outre, Amazon s'est retiré abruptement des Product Listing Ads (PLA) de Google fin avril et n'enchérit donc plus pour ces formats très prisés de liens sponsorisés enrichis. Avec son nouveau format de retargeting, il va en quelque sorte faire payer ses vendeurs pour promouvoir leurs produits sur le web… au lieu de le faire lui-même sur Google.

Le chiffre d'affaires publicitaire d'Amazon est encore bien inférieur aux 95 et 40 milliards qu'engrangent respectivement Google et Facebook. Mais la firme de Jeff Bezos, qui a démarré lentement sur ce métier, a certainement le potentiel de venir les bousculer. Entre autres atouts dans sa manche : ses visiteurs sont a priori plus qualifiés puisque déjà dans une démarche d'achat, et son avance dans le commerce vocal le positionne comme un incontournable de ce qui pourrait être la prochaine révolution de l'e-commerce. Pour commencer, l'action de Criteo s'est tassée de 2,62% dès la révélation de Bloomberg.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA