Amazon va embaucher 1 500 CDI d'ici la fin de l'année 2017

|

Ingénieurs, commerciaux, acheteurs, métiers des RH, manutentionnaires... l'e-commerçant a besoin d'accompagner la croissance rapide de son activité et prévoit donc de passer de plus de 4 000 à plus de 5 500 collaborateurs en France d’ici la fin de l’année.  

Les emplois créés en France font partie des plus de 15 000 emplois qui seront créés en Europe.
Les emplois créés en France font partie des plus de 15 000 emplois qui seront créés en Europe.

« Lancement de nouveaux services, travail sur l’expérience client, élargissement de l’offre, efforts sur les prix, développement de la livraison rapide… Les initiatives mises en place chez Amazon en 2016 nécessitent d’être accompagnées par des emplois, ce qui implique la création de 1 500 nouveaux CDI cette année ». Frédéric Duval, country manager France chez Amazon (Photo ci-contre) est formel, accompagner la phase de développement rapide de l’entreprise nécessite des embauches. Résultat, l’e-commerçant prévoit de créer des emplois tout au long de l’année 2017, sur une large palette de profils, depuis des ingénieurs et des commerciaux pour grossir les rangs de ses équipes installés dans les bureaux de Clichy à côté de Paris, mais aussi des profils destinés aux métiers des RH, des acheteurs, des approvisionneurs et des personnes ayant des cursus scolaires moins étoffés notamment pour les centres de distribution. Certains de ces nouveaux emplois concerneront en effet le futur centre de distribution en cours de construction à Boves, en périphérie d’Amiens, ainsi que le réseau existant de centres de distribution d’Amazon en France. Par ailleurs, d’autres postes sont également à pourvoir au sein de l’équipe Amazon Web Services (AWS), afin de soutenir l’ouverture des datacenters AWS en région parisienne en 2017. D’ici la fin de l’année, Amazon devrait compter au total 5 500 collaborateurs contre 4 000 aujourd’hui. Les emplois qui seront créés en France font partie des plus de 15 000 emplois qui seront créés en Europe.

Environ 7 500 emplois indirects

Outre les emplois directs ainsi crées, l’e-marchand aime à rappeler sa participation au dynamisme de l’emploi à l’échelle nationale par le nombre d’emplois indirects auxquels ils contribuent. « Environ 7 500, notamment à travers notre activité de place de marché, et nos marchands partenaires, des entreprises françaises qui ont exporté en 2016 l’équivalent de 200 millions d’euros de volume d’affaires », indique Frédéric Duval. Une activité qui se développe et qui ne concerne pas uniquement la France. Pas plus tard qu’au mois de janvier dernier, le numéro un américain du e-commerce annonçait en grandes pompes son intention de créer plus de 100 000 emplois à temps plein sur le aux Etats-Unis dans les 18 prochains mois. Au cours des 5 dernières années aux Etats-Unis Amazon a crée pas moins de 150 000 postes, la France est donc encore loin d’un tel volume de salariés toute proportions gardées. En 2016, Amazon a enregistré 136 milliards de dollars (126 milliards d’euros) de ventes en ligne, contre 107 milliards de dollars (99,3 milliards d’euros) soit une hausse de 27% par rapport à 2015. Il a en outre généré 2,4 milliards de dollars de bénéfice net contre 596 millions de dollars l’an passé. Les besoins en main d’œuvres de l’e-commerçant pourrait bien continuer de croitre un bon moment encore puisque pour le seul premier trimestre 2017 dans le monde entier, Amazon prévoit un rythme de croissance soutenu de ses ventes, compris entre 14% et 23%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message