Amazon va tester ses drones aux Etats-Unis pour la livraison de ses produits

|

Le géant américain Amazon a été autorisé à tester ses drones de livraison par les l’'Agence fédérale de l'aviation (FAA), le 19 mars 2015. Une licence expérimentale qui pourrait permettre au site de la vente en ligne de réaliser son rêve : livrer ses colis en moins de 30 minutes.

Le prototype d'un drone Amazon.
Le prototype d'un drone Amazon.

Les autorités américaines ont autorisé Amazon à expérimenter ses drones de livraison. L'Agence fédérale de l'aviation (FAA) vient d’accorder au site d’e-commerce une licence expérimentale "pour lui permettre d'avancer sur la recherche et le développement et la formation de ses équipes". La FAA a par ailleurs indiqué que les drones ne pourront voler que de jour et à 112 mètres d'altitude au maximum. Ils devront rester "dans le champ de vision de leur pilote, qui devra être titulaire d'une licence", a-t-elle précisé. Des premiers tests qui devraient donc s'effectuer sur de (très) courtes distances... 

Le Potentiel des drones se diversifie 

En 2013, Amazon avait frappé un grand coup en annonçant un projet fou : livrer des colis en une demi-heure grâce à des drones, de petits appareils volants sans pilote et commandés à distance. Cette autorisation lui permettra-t-elle de concrétiser son rêve et d'imaginer sa généralisation à d'autres pays ?

Le potentiel de ces petits avions high-tech, longtemps réservés à un usage militaire, intéresse également certaines chaînes d’informations qui voient la possibilité de couvrir intégralement et exclusivement des événements, et d'obtenir des images inédites sans mettre en danger leurs équipes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter