Avec One, Amazon veut faire payer ses clients avec la paume de main

|

Amazon vient de dévoiler One, un service de paiement par empreinte palmaire. Cette technologie débarque notamment dans le concept Go, où il ne sera donc plus nécessaire de sortir son portable, et se trouve aussi mis en vente sur le marché.

La caméra analyse la paume de la main, qui a été relié à une carte bancaire, voire à un compte client.
La caméra analyse la paume de la main, qui a été relié à une carte bancaire, voire à un compte client.

Posez, c’est payez… avec votre main. Amazon invente le paiement sans contact mais avec le corps humain. Le service One est en effet un lecteur d’empreinte palmaire qui permet, après un enregistrement du client, de s’identifier avec la paume de la main. Un moyen d’utiliser de la biométrie, chaque paume de main est unique, mais sans pouvoir identifier formellement le client, indique le géant de Seattle.

Depuis le 29 septembre, les clients de deux Amazon Go à Seattle peuvent utiliser cette option d’entrée. L’enregistrement se fait en quelques minutes en point de vente. La première étape consiste à insérer sa carte bancaire dans une borne Amazon One, puis de placer la paume de la main pour la prise d’empreinte numérique. La reconnaissance d’images va enregistrer de multiples critères de la main qui serviront de sésame. Les deux éléments sont aussi associés pour permettre au client de positionner sa main au-dessus du lecteur pour entrer dans le magasin, conservant son smartphone dans la poche.

Mise en vente à des tiers

Le géant de Seattle prévoit d’ajouter ce mode de paiement dans d’autres magasins et annonce aussi son intention de commercialiser cette technologie auprès de d’autres distributeurs, des promoteurs immobiliers ou des stades. En effet, il n’est pas nécessaire d’avoir un compte Amazon pour utiliser le service One, juste un numéro de téléphone et une carte de crédit. Malgré tout, le développement du paiement par empreinte palmaire restera contraint par les législations des pays. En France, la biométrie reste inutilisée dans le commerce, avec des règles de respect de la vie privée qui ne peuvent permettre de constituer une base de données biométriques. Néanmoins c’est en tout cas un nouveau pas d’Amazon vers la vente de technologie créée pour le retail à des tiers, après la mise sur le marché du concept Go. Soit une façon d’attaquer le retail… certainement de façon plus rentable !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message