Améliorer l'alimentation des Français, un projet choc remis à la ministre

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Encadrer la publicité et taxer les aliments caloriques. Le professeur Serge Hercberg, spécialiste de la nutrition (Inserm), vient de remettre une étude « Propositions pour un nouvel élan de la politique nutritionnelle française de santé publique dans le cadre de la stratégie nationale de santé », à la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, avec 15 recommandations pour inciter les Français à mieux manger.

Parmi elles : interdiction de publicité à la télévision dans la journée de 7 à 22 heures pour les produits très caloriques, interdiction de toute publicité pour les compléments alimentaires, et de certaines promotions en volume sur des boissons sucrées, par exemple... Par ailleurs, une autre mesure vise à mettre en place un système de bonus-malus de TVA sur les produits alimentaires. Le muesli nature, les fruits et légumes bénéficieraient d'une réduction de TVA, alors que les chips les plus grasses et les plus salées, ainsi que les pâtes à tartiner auraient une taxe plus élevée. Un rapport qui va être difficile à avaler pour l'industrie agroalimentaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2305

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA